Les cartes du Tarot et les émotions

Les cartes du Tarot et les émotions sont sans doute la thématique principale du Tarot, car tout ce que nous vivons tourne autour d’elles. Les émotions sont très importantes pour nous humains. C’est ce qui nous diffère d’ailleurs du reste des êtres qui eux n’ont pas les mêmes émotions. Mais c’est aussi à travers justement nos émotions et notre capacité à les ressentir qu’il est facile de nous manipuler.
Le Tarot recense bien toutes les émotions. Les cartes du Tarot présentent toutes leurs facettes ainsi que celles qu’il convient de cultiver et celles qu’il convient de minimiser.

Voici ci-dessous quelques cartes qui représentent les émotions principales. 

Les cartes du Tarot et les émotions défavorables

Les émotions sont des messages de notre inconscient. Elles sont au nombre de 4 principales (cela dépend des sources et des classements) Il s’agit de la colère, de la tristesse, de peur et de la joie. Beaucoup malheureusement n’écoutent plus leurs émotions. Pourtant, elles sont utiles.  Le Tarot permet alors de pister les émotions que l’on ne sait plus identifier. Cela nous évite de prendre nos pensées pour des émotions, ou de ne laisser que le mental s’exprimer. Les pensées se manifestent surtout par des sensations corporelles et des réactions.

Les suites du Tarot et les émotions

Les suites des épées et les suites des bâtons présentent la plupart des émotions explosives et lancinantes que nous pouvons ressentir. Elles sont rattachées dans ses suites aux ruminations du mental. Mais, les cartes de coupes ou de deniers présenteront aussi certaines émotions qui elles seront plus rattachés à des sensations.

Si on regarde bien les cartes du Tarot et les émotions, on peut dresser une forme de schéma de l’ensemble des émotions.

Les émotions suscitées par le mental sont les plus nombreuses. Le mental est l’outil qui nous permet de nous débrouiller dans la 3ème dimension. Il est aussi nécessaire pour une certaine logique. Cependant, ce que nous ne voyons pas, c’est que le mental a aussi des niveaux. C’est à dire que la partie « basse » du mental est celle qui crée les ruminations et les problématiques des questionnement perpétuels avec des recherches de solutions indéfinies. 

La partie haute, c’est l’Esprit, ou la Conscience, elle porte plusieurs noms. Celui-ci n’a pas d’émotion, tout comme le mental « bas », mais il agit dans une globalité avec la finalité de nous faire progresser. Le mental est ce qui est ajouté dans notre système actuel. Il permet aussi par son intermédiaire de nous manipuler en créant des émotions. Ou à l’inverse, de cristalliser des émotions pour les réutiliser dans la souffrance et les boucles de pensées.

L’Esprit n’a pas grand chose en commun avec le mental. Il pourrait faire penser à l’As d’épées dans sa plus belle expression.

Les cartes du tarot et les émotions statiques

Les émotions statiques sont les émotions qui créent des formes de boucles de pensées desquelles il est presque impossible de sortir. Pour cela il est nécessaire de prendre conscience de l’état des pensées.

Le Tarot et les émotions présente justement certaines cartes pour permettre de se rendre compte de cette forme d’emprisonnement.

Ainsi, certaines cartes d’épées montrent des états de souffrance duquel il est difficile de sortir. Par exemple, le 3 d’épées, ou encore le 9 d’épées montre comment une personne peut s’enfermer dans ses pensées et comment ses pensées génèrent des souffrances. Que ce soit vers le futur pour le 9 d’épées ou vers le passé, pour le 3 d’épées, c’est la rumination qui est mise au centre des choses. Cette rumination est une des caractéristiques du mental.

Le mental présenté ici est celui qui empêche l’action et qui crée des boucles desquelles il est très difficile de sortir. 

Les émotions qui sont ici mises en avant, sont les émotions de souffrance, de tristesse… 

Les pièges du mental

Le coté statique dans la situation présentée est aussi quelque chose de très marqué. Le mental est au comble de son travail pendant que les actions ne sont presque pas visibles.  Il n’y a que la pensée qui fonctionne. 

Les cartes de coupes du Tarot et les émotions du 5 de coupes ou du 4 de coupes sont dans la même idée. Mais sur un aspect plus nostalgique. Le 5 de coupes montre les regrets d’une situation où il y avait certaines émotions. Il présente les focalisations sur des points desquels on ne peut s’échapper. Tout comme le 4 de coupes montre l’enfermement émotionnel en soi avec là encore la focalisation sur un point qui empêche d’être présent à l’environnement. 

Ce que le Tarot et les émotions fait ressortir dans ses deux cartes, c’est que la personne est dans ses émotions internes de souffrance, de tristesse et de regrets qui l’empêchent de voir d’autres occasions ou opportunités.
Les trois coupes renversées, tout comme la main qui présente une coupe, indique clairement que l’esprit de la personne est trop concentré sur un point pour remarquer autre chose. 

Toutes ces cartes montrent les risques de s’enfermer.

Ici, ces cartes montrent que le mental enferme dans des émotions et que ces émotions en se cristallisant créent des murs desquels on ne peut sortir. Ce sont des murs énergétiques mais ils sont bien plus puissants que les murs de pierres. Ces murs énergétiques en se cristallisant à leur tour vont donner lieu à des situations comme celles du 8 d’épées. La personne pense ne pas avoir de choix, pas de solution. Elle tourne en elle toutes les solutions, tout comme le 2 d’épées. D’ailleurs cette dernière carte montre à quel point le mental aime chercher de l’information et comparer pour n’arriver à aucune solution puisque son but n’est pas la solution, mais l’information.

Le Tarot et les émotions à travers ces cartes montrent bien à quel point, il est facile de s’enfermer dans des boucles de pensées sans s’en rendre compte.

Les cartes du tarot et les émotions de peur

Les émotions se retranscrivent aussi à travers d’autres états. Par exemple, la peur de perdre, la peur de manquer, la peur de manière général.  La peur est très présente dans le tarot, même si elle n’apparait pas directement. 

Le 4 de deniers exprime la rétention par peur de perdre. Perdre les biens matériels, le pouvoir, tout ce à quoi on est attaché. 

Le 4 de deniers parle de l’attachement. L’attachement peut être matériel, mais il peut être affectif aussi. L’attachement affectif peut aussi être retranscrit par le 5 de coupes. On reste attacher à des souvenirs, à une situation, à des pensées, à une personne. Particulièrement, le 5 de coupes pourra montrer les difficultés à se libérer de liens du passé. Mais aussi à l’attachement ou à une trop grande focalisation sur une situation.

L’attachement et les attentes

Les attentes sont un des plus grand moteur de l’asservissement des humains. Les attentes créent l’insatisfaction. Par les attentes, on peut comprendre le fait d’être dans l’expectation de certaines choses qui sont projetées par le mental. Le plus courant sont les attentes dans la relation. Ce que l’on attend de l’autre, n’est pas forcément ce qu’est l’autre. De même les attentes par rapport à ce qu’il ferait n’est pas non plus ce qu’il fera réellement.

On subordonne à ce moment-là notre bonheur, à des conditions qui peuvent ne pas se réaliser. Nous entrons alors dans une logique d’attente et dans le risque de l’insatisfaction que les choses n’aillent pas dans le sens que l’on souhaite. C’est de cette façon que l’on devient dépendant des personnes, dans leur décision et des événements dans leur réalisation. C’est pour cela qu’avoir des attentes revient à devenir dépendant. 

Les attentes viennent du fait que l’on n’arrive pas à se détacher de certaines émotions, comme de peur de perdre…

Les cartes du Tarot et les émotions montrent bien aussi cet aspect.

Dans la relation, on confond souvent le sentiment amour avec les émotions. La plupart des relations sont basées sur des émotions qui sont prises pour de l’amour. On est dans l’attachement par rapport à la personne. Le vrai amour est inconditionnel, il élève et il libère. Ce qui montre que la plupart des relations qui enferment ou qui empêchent d’être ne sont pas des vraies relations d’amour.

Les cartes de colère

Les émotions de colères sont surtout retranscrites dans les cartes de bâtons. Les cartes du 5 de bâtons, 7 de bâtons, et du 9 de bâtons montrent bien ce sentiment de lutte face à l’impuissance due à l’incompréhension de l’autre sous la forme d’une menace.

La peur, la colère, la tristesse, toutes ses émotions sont liées et font partie des rouages de la manipulation du mental pour nous empêcher de nous voir nous-même.

Par exemple, le fait de vouloir avoir raison, de ne pas vouloir lâcher, de faire valoir son point de vue, ou d’absolument imposer sa position comme le 5 d’épées. 

Le Tarot et les émotions peuvent être regrouper sous l’égide de l’ego qui a peur de perdre une fois de plus. En effet, la plupart des émotions qui créent des insatisfactions et des ressentis négatifs viennent de la peur en général et plus précisément de perdre quelque chose de manière large. Les relations amoureuses rentrent aussi dans ce cadre, lorsqu’il s’agit de la jalousie, de la possession, de la comparaison…etc.

Dans cette peur, l’humain veut faire plus, engranger le plus. Un bel exemple est le 4 de deniers à nouveau. Contrôler pour éviter la souffrance. Cependant, le contrôle engendre encore plus de souffrance de tout ce qui risque de nous échapper. La notion de contrôle est aussi directement liée à la peur de perdre, ou bien de souffrir.

La colère est une forme de peur. Tout renvoie de toute façon à la peur, celle de ne pas exister, et de perdre. Le 10 de bâtons montre une personne qui par ambition ou désir de plus, se retrouve avec un poids énorme. C’est ce qui se passe lorsqu’on rentre dans toutes ses émotions. 

La nécessité de quitter 

L’acte de quitter est montré par les cartes du tarot comme une forme de souffrance ou encore de résignation.

Par exemple le 6 d’épées indique qu’après réflexion du mental, on se décide à quitter une situation mais sans savoir à quoi s’attendre par la suite. On est dans l’incertitude du mental et dans une grande tristesse de ce que l’on quitte. Le mental est très présent et érige un mur sous la forme des épées devant la femme.

Le 8 de coupes indique la même chose sous un autre aspect. Ici, on quitte non pas après réflexion du mental, mais parce qu’émotionnellement on sent que l’on doit aller chercher quelque chose de différent. Ces deux cartes indiquent un processus douloureux.

Les émotions dans le Tarot

Toutes les cartes du Tarot retranscrivent des émotions. C’est le meilleure langage justement pour faire passer de l’information. Bien sur les cartes majeures sont beaucoup plus complexes et font appel à des émotions et des sentiments plus complexes. C’est  un peu comme si les cartes mineures et les cartes habillées permettaient de développer les émotions, sentiments et informations par facettes des cartes majeures. Les cartes habillées permettent de plus cibler les émotions à travers des comportements.

C’est pour cela qu’il est parfois plus simple de commencer à apprendre le Tarot avec toutes les cartes. Ainsi, on a une meilleure vue d’ensemble des interactions des cartes entre elles. Par expérience, il est plus facile de commencer à apprendre les cartes en partant par les mineurs et ensuite en abordant les majeures.

Au sujet de

SAM

Pouvoir aider les personnes à résoudre leur situation et les amener à une amélioration significative est pour moi un plaisir sans cesse renouvelé qui fait que je suis une passionnée de mon métier dont je parle toujours avec beaucoup d’amour.

Pour aller plus vite dans votre interprétation du Tarot

Faites d'abord ce test sur votre personnalité, puis vous découvrirez en fonction des résultats du test comment vous pouvez maximiser votre interprétation du Tarot