Comment bien interpréter la suite habillée des épées

minutes de lecture

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Comment bien interpréter la suite habillée des épées

Les cartes habillées ne sont pas faciles à interpréter. Pour mieux les appréhender, voici une vision globale de leur fonctionnement, ici appliqué à la suite habillée des épées. Comme on pourrait s’en douter, les cartes habillées des épées sont la suite logique des cartes numérotées des épées. Cependant, ce n’est pas tout à fait exact, elles forment à elles-seules un système à part, tout comme les cartes majeures tout en coopérant avec les autres groupes de cartes.

Dans cet article, je vous explique :

  • L’esprit des cartes habillées des épées
  • Les caractéristiques principales
  • Les particularités essentielles des 4 cartes

L’esprit des suite habillée des épées

Nous avons vu dans l’article sur les impasses du mental, les conséquences d’une trop grande omniprésence de ce dernier. Le mental se manifeste alors sous la forme de l’ego et enferme l’individu dans des limitations dont il ne voit pas les murs. Il devient alors convaincu que ce qu’il projette est la réalité alors qu’il ne s’agit que de sa propre réflexion. C’est un peu le calvaire de bien des personnes sur terre malheureusement.

Je pense que vous savez maintenant, si vous vous exercez à la méditation, que la plupart des situations, des émotions ne sont que des reflets de choses qui n’existent pas en soi. D’ailleurs, méditer avec les cartes du Tarot aide beaucoup à voir l’illusion.

Une lecture surprenante sur les projections de l’âme

Justement, dernièrement, j’ai lu un livre de D. Meurois, « Il y a de nombreuses demeures » qui est pour le moins surprenant.

Même si je me sens un peu malmenée par ce qu’il explique, je dois reconnaître une certaine projection à nouveau des épées. Comme en tout, il y a du vrai et du moins vrai, et que nous ne savons pas où se trouve la limite, je me repose souvent sur le Tarot en lequel, j’ai une confiance absolue.

La suite des épées est souvent considérée comme terrible. Mais c’est aussi sans doute parce que nous n’aimons pas nous voir dans le miroir. Or, elles semblent bien projeter un certain aspect de l’âme dans la réalité qu’elle se crée.

Pour en revenir au livre de D. Meurois, selon lui, l’âme après la mort irait dans différents endroits en fonction justement de ses limitations. D’ailleurs, il décrit un endroit qui pourrait correspondre à une idée d’un espace (comme le purgatoire) dans laquelle l’âme ne ferait que vivre ses projections holographiques limitantes qu’elle répèterait en boucle lorsqu’elle n’a pas réussi à couper ses attachements (au sens du Diable). Comment ne pas voir ici le 8 d’épées dans toute son impuissance manifestée à travers des comportements comme ceux de la suite habillée des épées?

Bref, bien sur, tout cela est très déstabilisant et je ne donnerai pas mon avis car qui sait ou se trouve la réalité et même s’il en existe une.

Comment comprendre les cartes habillées des épées ?

le diable-XVLes épées encore et toujours, nous poussent à nous interroger sur nous-mêmes. Et ici, ce n’est pas la carte dans un tirage mais bien nos comportements retranscrits par les épées. Par exemple, si on observe le Diable du Tarot de Marseille, il tient bien un lame d’épées dans sa main. Et il indique bien ici le danger du mental/ego de vivre trop dans l’attachement. Même si le Diable n’est pas lié directement à l’intellect, il en exprime une partie, le mental et ses impasses sur lequel joue le Diable pour asservir, attaché l’homme.

Les personnages des cartes habillées représentent des schémas de comportement. Des façons de voir les choses, d’aborder la vie… Ils sont directement la représentation de comment nous nous comportons, nos atouts, nos faiblesses…

Pour la suite habillée des épées, nous pourrions comprendre ces cartes habillées comme un état plus avancé dans le parcours du mental. Après avoir fait l’expérience des 9 stations avec l’As d’épées qui en était sa potentialité, on constate qu’il ne s’agit pas d’évolution, mais de caractéristiques plus ou moins exacerbées qui sont présentées avec les cartes habillées.

C’est là que les épées ont un rôle pédagogique très fort.

Voyons le comportement de ses personnages de plus près

Avant de commencer, j’aimerais vous faire remarquer que même si on classe les cartes suivant un ordre précis (valet, cavalier, reine, roi), elles ne montrent cependant pas une progression en fonction de leur qualité mais plutôt des stations ou des états.

Traditionnellement, on considère pour faire quelques révisions que les valets sont des ébauches d’action, des prémices, puis les cavaliers symbolisent l’action, les reines, la perception, le ressenti et enfin les roi, la maturité.

Le valet d’épées

suite habillée des épées
Tarot de Marseille éd Camoin

Le valet d’épées montre un état supérieur de la pensée en germe.  Mais même si le valet montre à nouveau un peu à l’instar de l’As d’épées tout le potentiel de l’esprit, il se trouve chahuté par l’emportement du cavalier d’épées par la suite.

Mais pour en revenir au valet, il est l’état de la pensée dans sa plus belle création. Le moment où les choses se forment.

Cette suite habillée des épées met à l’honneur l’intelligence, la vivacité d’esprit, ce que possède le valet qui en est au stade de l’apprentissage et de l’observation. Mais avec dextérité. Il est le coup d’envoi au même titre que l’As d’épées pour la suite numérotées. Deux très belles cartes pleines de promesses si on sait ensuite bien gérer les états du mental. Ce qui n’est pas simple surtout si on aborde le cavalier d’épées.

D’ailleurs, c’est un peu le problème de cette suite qui manque totalement d’équilibre. Par exemple, le valet a sans doute un grand défaut propre à la suite, c’est la langue acérée. Cependant, elle est aussi la preuve d’un esprit aiguisé

Le Valet d’épées va se projeter non pas dans le cavalier qui lui est dans l’emportement, mais plutôt mûrir pour devenir roi. Ou du moins, c’est ce qu’on lui souhaite. Le roi rassemblera alors toutes les qualités des autres cartes mais dans leur maturité

Le cavalier d’épées

cavalier d'épée
Rider Waite

Cependant, le cavalier est peut être le passage obligé de la jeunesse qui pense pouvoir tout vaincre et tout avoir rapidement. D’ailleurs, ce sont des attribut que ce cavalier partage avec le cavalier de bâtons. Et bien sur, ce n’est pas un hasard.

L’emportement étant une caractéristique humaine fortement lié à l’ego que l’on retrouve justement dans ces 2 suites. J’aime bien la représentation du cavalier d’épées du Rider Waite ci-contre qui le décrit assez bien.

Un personne vraiment très emporté

Aussi, la suite habillées des épées ici montre à la fois les atouts de l’intelligence et ses handicaps qui sont le fait de tomber dans l’ego. Et les pièges sont nombreux. Le cavalier semble tomber dans tous, obsession, emportement, entêtement, violence…Hmm, on n’a pas très envie de rencontrer un cavalier d’épées. Convaincu que ses idées sont les meilleures, il sait les défendre avec véhémence même si elles sont fausses. On pourrait penser que le monde de la politique est bien assorti en personnages d’épées de tout gabarits.

Le cavalier d’épées est focalisée. C’est son plus grand atout. Et là, nous pouvons aussi apprendre de lui. Cependant, en toute chose, il faut un juste milieu. Et le milieu ou l’équilibre ne font pas partie de ses qualités.

Le focus est la clé de la réussite. Le cavalier d’épées échoue parce qu’il est obsédé et pas assez focalisé. Ou alors trop focalisé, ce qui est aussi un problème. Le Tarot nous donne ici une leçon importante sur l’intention. Leçon qui est ensuite apprise par le roi qui ne commet plus cette erreur.

Le cavalier tombe dans la plupart des pièges de la suite des épées à laquelle il appartient.  D’abord, il n’aime pas perdre et préfère avoir le dernier mot même à son propre détriment (5 d’épées). Ensuite, ce cavalier se croit plus malin que les autres, (7 d’épées). De plus, il est complétement enfermé dans ses circuits mentaux (8 d’épées) et même, il emprunte d’autres attributs à d’autres suites comme le fait d’être querelleur (5 de bâtons). . Ah là là…

La reine d’épées un personnage qui fait jointure

La reine d’épées est un personnage très controversé. Certains l’adorent, d’autres la détestent. Sans doute parce que nous y voyons notre propre reflet.

reine d'épéesCette reine possède de nombreuses qualités associée à l’intelligence. Elle est vive, comprend les choses rapidement, a de très bonnes idées, l’esprit clair, elle sait dire les choses sans ambages (qualité ou défaut?:)). De plus, elle a suffisamment d’expérience pour être sure d’elle. Elle est vraiment l’opposé de l’emportement du cavalier qui ressemble en comparaison à un adolescent.

Mais il lui manque comme à toute la suite, un atout essentiel pour être vraiment excellente, c’est la qualité de cœur. En effet, l’intelligence sans le cœur est aussi handicapée que le cœur sans intelligence.

L’intelligence pure et froide permet de créer, de régner, mais elle pousse aussi à l’obtention d’un pouvoir froid et sans émotions. C’est le problème de cette suite des cartes habillées qui peut se montrer froide calculatrice, et avide de pouvoir. Même si la reine en elle-même n’est pas froide mais simplement sure d’elle et très attachée à la vérité.

C’est pour cela que je fais toujours preuve de prudence face aux cartes d’épées. Elles ne sont pas forcément négatives et en fonction des situations, elles pourront même être bénéfiques. D’ailleurs, dans toutes les circonstances ou l’intellect doit être au mieux de sa forme.

Comme vous pouvez le constater, les épées sont à double tranchants. Légères comme l’air, elles peuvent utiliser la parole tant pour faire du bien que du mal.

Le roi d’épées, une obsession de la logique

Le roi d’épées est la consécration de la suite. L’obsession du cavalier s’est transformée en une recherche de la justesse et de logique. Mais il y a toujours un peu l’obsession de la vérité. Il n’a pas totalement abandonné ses obsessions, il les a seulement améliorées. Ce roi est froid, et peu sympathique d’abord, mais il est suffisamment mature pour disposer du discernement dans l’utilisation de la parole et de son pouvoir. Ne vous attendez pas à des des émotions, mais c’est le propre de la suite.

Soit il tombe dans l’ego et il deviendra froid, cruel, calculateur, avide… Soit il sait prendre du recul et pourra alors utiliser ses capacités dans un acte créateur.

Ce qui nous renvoie alors à l’As d’épées. La boucle est bouclée.

SAM

Je suis la fondatrice du chariot. Au cours des dernières années, j'ai créé plusieurs formations pour apprendre le Tarot intuitivement.

En dehors de mon travail, je passe beaucoup de temps à lire, apprendre et développer mes compétences et à aider d'autres personnes à développer les leurs.

Sur le Chariot, je veux vous aider à être un meilleur interprète du Tarot et à devenir acteur de votre vie.

En savoir plus sur moi

Plus d'articles sur la même thématique

Toutes les significations de l’As d’épées du Tarot
Une vision de l’espace temps (et ses conséquences) suivant la Roue de Fortune
Le 2 de coupes du Tarot, toutes les significations de la carte
Développer l’Amour de soi avec un Tirage du Tarot

Découvre un moyen d'accélérer significativement ton apprentissage du Tarot