L’excès d’énergie dans les cartes de bâtons ou pourquoi obtient-on difficilement ce qu’on désire le plus ?

minutes de lecture

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • L’excès d’énergie dans les cartes de bâtons ou pourquoi obtient-on difficilement ce qu’on désire le plus ?
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"83001":{"name":"Main Accent","parent":-1},"caaeb":{"name":"Main Accent Light","parent":"83001","lock":{"lightness":1,"saturation":1}},"ab61c":{"name":"Main Accent Dark","parent":"83001"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"83001":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"caaeb":{"val":"rgba(75, 127, 180, 0.22)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"l":0.5,"s":0.41}},"ab61c":{"val":"rgb(0, 94, 189)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"l":0.37,"s":1.02}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"83001":{"val":"rgb(170, 75, 180)","hsl":{"h":294,"s":0.41,"l":0.5,"a":1}},"caaeb":{"val":"rgba(170, 75, 180, 0.22)","hsl_parent_dependency":{"h":294,"s":0.41,"l":0.5,"a":0.22}},"ab61c":{"val":"rgb(127, 30, 137)","hsl_parent_dependency":{"h":294,"s":0.64,"l":0.32,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"83001":{"name":"Main Accent","parent":-1},"caaeb":{"name":"Main Accent Light","parent":"83001","lock":{"lightness":1,"saturation":1}},"ab61c":{"name":"Main Accent Dark","parent":"83001"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"83001":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"caaeb":{"val":"rgba(75, 127, 180, 0.22)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"l":0.5,"s":0.41}},"ab61c":{"val":"rgb(0, 94, 189)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"l":0.37,"s":1.02}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"83001":{"val":"rgb(170, 75, 180)","hsl":{"h":294,"s":0.41,"l":0.5,"a":1}},"caaeb":{"val":"rgba(170, 75, 180, 0.22)","hsl_parent_dependency":{"h":294,"s":0.41,"l":0.5,"a":0.22}},"ab61c":{"val":"rgb(127, 30, 137)","hsl_parent_dependency":{"h":294,"s":0.64,"l":0.32,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Plan de l'article

Quelles sont les cartes de bâtons du Tarot représentant une idée de potentiels en excès ? Ce que j’entends par excès, ici, concerne l’énergie dans les cartes de bâtons qui se concentre sur un point déterminé et qui entraîne l’effet inverse de celui voulu par la personne. Par exemple, on veut absolument obtenir quelque chose. Plus on le veut et plus cela est difficile. Je suis sure, que vous avez déjà fait l’expérience de ce genre de situation, n’est-ce pas ?

Dans cet article, vous allez comprendre pourquoi le simple fait de vouloir ou de désirer très fort ne sert pas à grand chose pour obtenir ce que vous désirez. Ce qui est exprimé dans certaines cartes de bâton.

De quelle énergie parle-ton dans les cartes de bâtons ?

Pour vous expliquer les implications de l’énergie dans les cartes de bâtons, j’ai pris en représentation, le Rider Waite. J’aime bien ce jeu anglosaxon, car je le trouve très expressif dans ses cartes mineures. Pour en revenir au message des cartes de bâtons, le Tarot semble très moderne dans la représentation de l’énergie et de son flux. On pourrait presque dire que ceux qui l’ont créé, connaissaient déjà le fonctionnement de la physique quantique. D’ailleurs, au fur et à mesure qu’avance la science, le Tarot dévoile des choses de plus en plus étonnantes. Pour vous en convaincre, je vous laisse vous reporter à des articles que j’ai écrit sur le temps et le Tarot.

Pour ce qui est de la représentation de l’énergie en excès, on peut classer les suites du Tarot en deux catégories.

  • D’un côté les suites des coupes et des deniers qui représentent un acte par rapport à l’intention, une façon de créer.
  • Et d’un autre côté, les suites des bâtons et des épées qui mettent en scène différents comportements de l’esprit humain, de ses actes et leurs conséquences.

l'énergie dans les cartes de bâtons

Pourquoi observer les suites ?

J’aime beaucoup observer ces suites parce que je les trouve très instructive sur les conséquences de certains comportements récurrents. D’ailleurs, il sont souvent mal compris par les intéressés, eux-mêmes. Je prends par exemple, le désir de réussir. Certaines personnes mettent toutes leurs émotions, toutes leurs forces dans le désir de réussir quelque chose. Mais passent leur temps à lutter contre les obstacles. D’autres cherchent des années durant le bon partenaire, qui ne semble jamais se présenter.

Pourtant, elle fonctionnent sur les croyances les plus communes. Comme par exemple, celle qu’il faut se battre pour réussir. Ou encore que l’on a rien, sans rien. Or, du point de vue énergétique, la lutte ne crée que de la lutte. Là où il y a des excès, il n’y a pas de réussite. Vous vous demandez comment cela est possible ? Lisez la suite

Les cartes de lutte dans la suite des bâtons

Les cartes de bâtons notamment à partir de la deuxième moitié de la suite transcrivent très bien cet état de fait. Je pense au cinq, sept, neuf et 10 de bâtons.

énergie dans les cartes de bâtonsÀ partir du cinq de bâtons, l’énergie qui semblait se développer de manière harmonieuse depuis l’As de bâtons, semble, maintenant, rencontrer des turbulences. Ainsi, les choses commencent à se gâter avec le cinq de bâtons. Il montre l’effet secondaire de l’excès de vouloir quelque chose, (être têtu sur quelque chose, vouloir avoir raison…) qui génère des perturbations. Ici, la mise en scène est un désaccord entre les personnes. Bref ici l’énergie n’est pas harmonieuse. Et, les personnes cherchent par la force à imposer leur volonté à l’autre, sans l’écouter. Nous sommes dans une manifestation caractéristique de l’ego. Les personnes sont convaincues de ce qu’elles pensent, sans réussir à entendre l’autre. Une très belle représentation des conséquences de l’énergie ici déployer se trouve dans le Everyday Witch Tarot. Les sorcières se battent et l’énergie en excès est telle, que même les chats subissent l’ambiance.

Le cinq de bâtons est une est un premier avertissement. C’est simplement un avertissement qui semble être entendu, puisque le six de bâtons montre que, malgré tout, lorsque on sait placer son intention correctement, l’évolution du de trois et quatre de bâton finalement se manifeste dans le six. Une forme de réussite, mettant ici en scène la reconnaissance des autres… Mais, on peut l’étendre à d’autres domaines. Comment l’intention fonctionne dans ce cas et pas par exemple dans le 7 ou 9 de bâtons ? C’est dû à l’énergie dans les cartes de bâtons qui peut être en équilibre ou bien en excès.

journal du tarot

Le flux de l’énergie dans les cartes numérotées des bâtons

Ce qui est intéressant dans la suite des bâtons, c’est qu’il y a également une alternance entre les excès des flux et le relâchement. Un peu comme si le Tarot cherchait à nous montrer les conséquences des excès d’énergie. Et, l’avantage d’équilibrer l’énergie.

À partir du sept de bâtons, tout ce qui est arrivé en excès dans le désir de l’homme commence à se retourner contre lui. En entend par là, trop d’acharnement, de détermination…etc. Aussi la carte du sept de bâtons met en scène un homme seul, acculé. On pourrait penser au premier abord, que la situation présente n’est pas de son fait. Que c’est une conséquence. Mais, le Tarot montre ici quelque chose d’intéressant. Une situation qui semble venir de l’extérieur n’est que le fait de ses propres pensées et de leur matérialisation sur le monde. Qu’est- ce qui me fait dire cela ? Autant dans le 7 que dans le 9 de bâtons, seul est représenté l’homme en lutte. Le reste de la carte présente des bâtons. Ainsi, le personnage principal est bien celui qui génère l’énergie.

Le relâchement de la tension, le 8 de bâtons

8 de bâtons - Rider WaiteLe Tarot donne immédiatement ensuite une solution à cette problématique d’acharnement, avec le huit de bâtons. Il s’agit de comprendre comment fonctionne le flot de l’énergie et de le suivre. Ce que l’on pourrait appeler surfer avec la vague, ou suivre le courant d’air. Lorsque l’humain arrive à appliquer ce principe, alors son intention se manifeste de façon naturelle et logique. C’est aussi l’idée que les émotions (l’énergie qu’elles génèrent), sont retournées telles qu’elles sont envoyées.

Ce qui veut dire les choses suivantes :

Si par exemple, on est déterminé, on envoie une énergie de détermination. Elle s’appuie sur des émotions de désir, d’attentes, de lutte (si je n’obtiens pas ce que je veux)…etc. Elle produit un excès qui vous est renvoyée de la sorte, donc en lutte.

Tout ce qui est en excès crée un déséquilibre. Or les lois de la physique et de la nature tendent toujours vers la recherche de l’équilibre. Dans la nature, cela est très clair. Toutes les fois qu’il y a un déséquilibre, il y a un cataclysme par exemple.

Plus on se rapproche de l’équilibre, plus la situation s’assouplit. Par exemple, le fameux lâcher prise est une façon d’alléger le trop plein d’énergie contenue.

La notion d’équilibre, un axiome de comportement

7 de bâtons - Rider WaiteEt lorsqu’il n’y a plus de résistance, on se retrouve dans l’expression du huit de bâtons. Les bâtons fendent l’air, portés, et avec une facilité déconcertante. On pourrait dire que le 8 de bâtons fonctionne suivant le principe de la loi de l’Univers. Seulement, on a beaucoup parlé de la loi de l’Univers. Et dit beaucoup de choses diverses. En fait, la loi de l’Univers repose tout simplement sur les lois de la physique. Celle de l’équilibre et du déséquilibre. Dit de manière simpliste, cela équivaut à ne pas contrarier les énergies de manière à ce qu’elles soient harmonieuses. Cependant, cette tâche n’est pas facile pour l’humain.

La lutte présentée dans le 7 de bâtons et le neuf de bâtons représente à nouveau une situation en excès où il y a à nouveau une résistance. J’aime beaucoup parler de la résistance que l’on apporte aux choses. Celle-ci est souvent très inconsciente.

Ici le Tarot nous présente les choses d’un point de vue pratique et matérielle parce que, d’une part, c’est plus facile à dessiner, et d’autre part, c’est sans doute aussi plus compréhensible. Néanmoins, les résistances qui génèrent des luttes au niveau externe sont souvent internes. On peut par exemple penser à vouloir quelque chose de toutes ses forces au niveau conscient et à le refuser au niveau inconscient. Cela génère un potentiel en excès d’énergie, qui crée une lutte interne qui se retranscrit au niveau matériel par des cartes comme le 7 de bâton ou le 8 de bâtons.

Dans notre monde, tout est énergie…

Ce n’est pas pour rien que le Tarot apporte une attention particulière à la manifestation de la lutte. On pourrait presque penser, que ces cartes sont redondantes. Cinq de bâtons, sept de bâtons, neuf de bâtons. Trois situations de conflit dans trois situations différentes. Mais c’est pour exprimer toutes les possibilités de concentration exagérée de l’énergie qui génère des situations conflictuelles. En comportement, on pourra penser à : de la détermination, de l’entêtement, de la persévérance, de l’acharnement… Que ces valeurs soient pour nous positives ou négatives, cela n’a pas d’importance. Ce qui compte, c’est l’énergie qu’elles génèrent.

Le 10 de bâton n’est pas à la traîne et montre le propre fait sur ses propres affaires par excès également d’énergie (ce qui est traduit par par exemple de l’ambition au niveau de la lecture du tarot).

 

L’enseignement de la suite des cartes de bâtons

Ainsi, l’énergie dans les cartes de bâtons, notamment lorsqu’elle est dans l’excès (de désir, de volonté) se transforme alors en lutte. Plus on lutte, plus il faut lutter. Toute émotion génère la même émotion. Plus on aime, plus on est aimé et plus on aime. Plus on déteste, plus on a d’occasion de détester et plus on est détesté…etc.Si on voit le monde comme cruel, il donnera toutes les occasions pour prouver qu’il l’est…et ainsi de suite.

Le message est donc clair. Pour que les choses coulent à nouveau, il faut se placer sous l’optique du huit de bâtons, la recherche d’équilibre. Tempérance semble s’allier aux huit de bâtons pour nous expliquer que face à l’excès, une seule solution, chercher l’équilibre.

Le plus bel enseignement du Tarot semble ici ressortir avec cette idée du juste milieu et de l’équilibre des forces qu’il faut absolument appliquer à soi-même.

Vous aimez cet article, s'il vous plait partagez ;)

SAM

Je suis la fondatrice du chariot. Au cours des dernières années, j'ai créé plusieurs formations pour apprendre le Tarot intuitivement.

En dehors de mon travail, je passe beaucoup de temps à lire, apprendre et développer mes compétences et à aider d'autres personnes à développer les leurs.

Sur le Chariot, je veux vous aider à être un meilleur interprète du Tarot et à devenir acteur de votre vie.

En savoir plus sur moi

Plus d'articles sur la même thématique


Découvre un moyen d'accélérer significativement ton apprentissage du Tarot

Bad Behavior has blocked 2280 access attempts in the last 7 days.