Les cartes des épées ou les impasses du mental

minutes de lecture

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Les cartes des épées ou les impasses du mental

Les cartes des épées semblent annoncer des mauvais présages. En effet, sur les 10 cartes numérotées, seul l’As d’épées présente une situation positive. Les cartes d’épées représentent la raison, les pensées, les idées… A ce titre, comme vous le savez, vos pensées créent votre réalité. Si les cartes d’épées présentent des situations aussi tragiques, c’est bien que le Tarot attire notre attention sur ce fait. L’énergie de la suite des épées est souvent mal perçue. Elle pourra faire penser aux piques des cartes à jouer. Cependant, l’énergie de la suite des épées est aussi un enseignement très constructif comme d’habitude avec le Tarot.

Cet article fait partie d’une série de quatre articles sur les réflexions que m’inspirent les suites du Tarot. En bas de la page, vous trouverez les liens, vers les 3 autres articles.

Le point central des cartes d’épées : Le mental a l’œuvre

En dehors de l’As d’épées, la suite des épées montre tous les écueils du mental et de la pensée lorsqu’elle s’enferme. Lorsqu’elle cherche à s’affranchir de l’Esprit Supérieur, des émotions et du ressenti. Disons, quand le mental cherche à faire cavalier seul. Les pensées sont importantes, puisqu’il est dit que “Dieu créa le monde par sa pensée…”. La Bible montre ici le pouvoir gigantesque de la pensée. Mais quand on parle de créer, cela peut prendre diverses formes. En bien, comme en mal.

Eh oui, avec la pensée, on peut créer des situations destructrice. Mais on peut aussi s’auto-détruire. Et c’est bien ce que met en scène la suite des épées du Tarot.

Pour cette analyse, je prendrai en exemple le Rider Waite.

Les cartes des épées numérotées présentent ainsi toutes les situations suivant lesquelles le mental peut s’enfermer. Cette suite est comme un vaste catalogue des risques de l’enfermement de la raison. C’est pour le Tarot, un mode d’emploi pour nous montrer que nous sommes dans ce type de situation et nous comprendre comment en sortir quand cela arrive.

Nous ne nous intéresserons ici qu’à la suite numérotée des épées. Les cartes habillées sont plus dynamiques et présentent d’autres situations. Il en ressort des situations ou le mental, l’intelligence, la clarté de l’esprit sont aussi utiles et efficace pour agir sur le monde quand elles sont utilisées à bon escient. Le Tarot montre ainsi, la différence entre l’action que l’on peut exercer sur le monde, et les situations qui sont subies ou créées par notre propre fait.

L’ouverture des cartes d’épées, l’As d’épées

As du TarotL’As d’épées montre l’énergie contenue dans le mental. C’est la clarté de l’esprit et sa puissance. Le point zéro qui montre toutes les infinies possibilités de la pensée humaine quand elle est connectée à toutes ses autres parties (esprit supérieur, intuition…).

Car c’est vrai, l’esprit est puissant, il est en mesure de mettre en application tout ce que l’âme désir. C’est la puissance créatrice de la pensée qui est mise en scène par cette carte splendide.

Mais cela si et seulement si, il ne cherche pas à faire scission avec l’âme. L’esprit sans l’âme s’enferme sur lui-même et perd son cap. Il s’ensuit toutes les situations présentées par les cartes numérotées de la suite des épées. C’est donc une sorte de catalogue et de mise en garde sur l’orgueil du mental, voir de l’ego qui pense pouvoir se passer de toutes les autres parties qui nous composent. Au sujet des parties,  dans ce que j’appelle, corps émotionnel, mental, physique, la carte du Chariot est une bonne synthèse

Je classerai les impasses du mental présentées par le Tarot dans plusieurs groupes :

  • Tout d’abord, l’impasse qui conduit à un cul de sac, les 8, 4 et 2 d’épées
  • Ensuite les tentatives d’action qui n’apportent pas de soulagement, les 7 et 5 d’épées
  • Enfin, la souffrance de l’esprit qui se torture lui-même, les 3 et 9 d’épées

l'énergie dans les cartes de bâtons

Représentation de l’impasse avec les cartes d’épées

La situation présentée par les cartes des 2, 4 et 8 d’épées est sans doute la situation la plus terrible de l’ensemble des cartes des épées. Car l’esprit s’enferme dans une forme de cécité qui l’empêche d’agir. Dans ces lames d’épées, il n’est pas possible de trouver de solution parce que l‘esprit refuse une ouverture. Que se soit en raison de l’ego ou par enfermement de la personnalité, les pensées se mettent à tourner en rond. Elles n’arrivent pas dans leur propre réflexion à trouver une sortie. Cela parce que le mental dans sa toute puissance pense pouvoir trouver la solution tout seul.

Cet état de fait se retrouve aussi dans certains passages de la bible, comme la tour de Babel (la Maison Dieu), ou encore le déluge et l’arche de Noé…etc.

L’orgueil du mental

Ce que met ici en scène le Rider Waite à travers ces cartes, est l’orgueil du mental qui se pense omnipotent. En voulant régir tout seul la situation, il s’enferme lui-même dans un système, une forme prison dans laquelle aucune sortie n’est possible. Et cela parce qu’il s’enferme sur lui-même en construisant ses propres limites. De nombreuses situations vont créer un enfermement de la personnalité.
On pourra cité l’orgueil bien sur, mais aussi la peur et toutes les émotions qui mettent des limites à la pensée. La situation est aussi exposée dans les conséquences de la Maison Dieu quand la personnalité se rigidifie et reste enfermée dans ses apriori et ses croyances limitantes.

Pour vous aider à sortir des croyances limitantes, vous pouvez explorer votre passé avec le Tarot

Ces 3 cartes du tarot sont importantes car elles montrent les dangers des systèmes de pensée rigide. Ce qui est aussi présenté par la carte de la Justice en contre ou à l’envers. La carte de la Justice comporte aussi une épée. Le symbole est le même que pour la suite des épées.

Pour avoir plus de détail sur la significations de ces cartes, vous pouvez aussi vous reporter à leur description et explication :

journal du tarot

L’enfermement

Le manque d’ouverture et d’observation de ce qui se passe à l’intérieur de soi est présenté ici par les épées qui entourent le personnage et l’empêchent de voir au-delà. La personne dans ces cas-là n’arrive pas à penser au-delà des limites qu’elle s’est imposée. Il est fréquent que dans cet enfermement, le mental pense que la faute vient de l’extérieur alors qu’il est le premier responsable de la situation.

Aussi le tarot montre les risques de s’enfermer dans des systèmes de pensées. Et cela peut prendre plusieurs formes.

arcanes mineurs du tarot

Les cartes présentant l’enfermement

Le 2 d’épées du Tarot montre un enfermement dans lequel, le mental pense être actif dans la recherche d’une alternative à ce qui l’occupe. Mais en fait, il est tellement occuper à sa réflexion qu’il n’est pas en mesure d’en sortir. Dans cette situation, le mental sous-alimente, en justifiant cela par la recherche d’une argumentation, d’information… Il va compulser toutes les données qu’il pense utile. Mais cela ne l’avance pas, parce qu’il est focalisé sur le but est de compulser de l’information et non sur la prise de décision.

cartes des épées

Le 8 d’épées du Rider Waite montre une situation similaire mais ou l’esprit a décidé qu’il n’y avait pas de solution. Il devient alors aveugle et ne voit pas que la solution se trouve dans l’ouverture. Il s’enferme donc dans une idée convaincu qu’elle est la réalité. En définitive, il ne s’agit que de sa réalité. Le mental s’observe lui-même et se renvoie sa propre image. Il est enfermé dans un système (de pensée) qui provoque une auto interdiction a en franchir les limites. En prenant de la distance par rapport à lui-même, et en s’observant, il pourrait sortir de la situation. Ici, la situation n’a de légitimité que parce que le mental est pris dans son rôle et n’arrive pas à s’observer lui-même.

Se libérer ou s’enfermer plus

Le 4 d’épées montre l’inaction de l’esprit. Il est peut être la solution. Il s’agit d’apaiser et de calmer le dialogue interne. Quand le mental s’apaise, il y a la place pour la récupération et la compréhension de la situation. Cependant, cela dans le meilleur des cas. Si le mental n’arrive pas à s’apaiser, il tournera en boucle et nous serons à nouveau face à une situation d’enfermement.

La représentation de la souffrance psychique

cartes des épéesLe mental peut aussi générer de la souffrance. Il est d’ailleurs très fort. Certaines personnes ne trouvent jamais le repos à cause de son hyper activité. Quand l’esprit se coupe totalement de tout, et se pense auto suffisant, il se crée son propre enfer. En voulant faire bande à part, il est coupé des émotions et du ressenti. Il erre alors dans la recherche de compréhension et de solution. C’est le cas du 9 d’épées qui montre un mental en pleine divagations. Le mental n’a pas de limite dans l’imagination. Il se met alors s’auto-projeter ses pires cauchemars.

C’est une forme d’auto-flagellation où il va ressasser toutes ses croyances (limitantes) et mettre en scène tout ce qu’il voit de plus horrible. Du style, “je ne suis pas à la hauteur, ce sera une catastrophe”, “Ils sont meilleurs que moi, je vais me couvrir de ridicule”…etc.

Ceci arrive quand l’esprit se coupe des sensations, du corps et de l’intuition. N’étant plus guidé, il sombre dans une forme d’auto torture.

Le 3 d’épées dans cette technique n’est pas des moindre. Il montre comment le mental, à partir d’un événement passé, peut s’enfoncer dans la rumination la plus douloureuse, et tourner une histoire des centaines voir des milliers de fois. Dans ce genre de situation, le mental se martyrise en ressassant sans cesse ce qu’il tient. Il utilise les émotions en les créant et les transformant dans chaque fois plus de souffrance. Il n’y a pas de sortie dans ce processus, à moins de rompre le cercle infernal de la rumination.

Les autres situations présentées sont aussi assez fréquentes.

Parfois le mental réagit avec orgueil. Il est alors sous l’emprise de l’égo qui lui fait croire qu’il gagnera quelque chose à une situation. Ici, 2 cartes exposent 2 situations différentes.

La première le 7 d’épées montre la solution trouvé par la réflexion, l’intellect, la ruse pour profiter d’une situation, berner les autres. Cependant, il n’est pas sur que la personne soit vraiment gagnante dans cette situation. Le Tarot présente une situation où la suffisance et l’orgueil domine la personne.

C’est aussi le cas avec le 5 d’épées, ou l’idée est de se battre jusqu’au bout, à n’importe quel prix. Ce que l’on appelle la politique de la terre brûlée, en définitive. Peu importe d’y perdre des plumes du moment que l’esprit a la sensation d’avoir remporté la bataille. Ce genre de situation est plus fréquente qu’on ne le pense. Il représente toutes les personnes qui s’obstinent. Toutes celles qui veulent avoir raison jusqu’au bout.

Ces cartes nous renvoient vers l’importance du lâcher prise

Les cartes des épées présentent très bien de nombreuses situations très réelles. Cependant personne n’aime voir ce genre de carte dans son jeu. Et pour cause, le mental n’aime pas qu’on lui renvoie une image peu flatteuse de lui.
Le Rider Waite montre aussi avec des images de fort impact des situations qui finalement aboutissent toutes à un même résultat, de la souffrance. Quand le mental est déconnecté du reste, il divague, cherche des solutions, en s’auto-alimentant de sa propre logique, mais ne trouve que de la souffrance. On pourrait presque penser à une définition de l’enfer ou dans les cas les plus léger du purgatoire.

La solution apparait finalement avec le 10 d’épées.

10 d'épées - Rider WaiteCertains pourraient voir dans cette carte une situation de trahison, de mise à mort… tout est possible. Mais lorsqu’on prend la suite des épées dans l’ordre et qu’on voit toutes les situations possibles dans lesquelles s’enferment le mental, on a l’impression qu’en dernier ressort, le Tarot propose de tuer le mental pour libérer l’individu. C’est alors que l’aube née et ouvre de nouvelles possibilité à un être libéré de la vision réductrice de l’égo et d’un mental enfermé.

Bien sur, je caricature une situation extrême. Mais la réflexion tourne finalement sur le fait qu’il faut remettre le mental à sa place. Et que lorsqu’il prend trop de place, il transforme la vie de son hôte en enfer. Et dans ces cas-là, il peut arriver que la personne ne sache plus comment sortir de la souffrance et pense au suicide. Comme quoi, l’un dans l’autre, il y a une petite idée qui tourne dans cette carte au sujet du mental et de ses débordements.

Le 10 d’épées est une carte de libération. Il faut surtout se concentrer sur l’aube qui se lève au fond de la carte. Mais bien au-delà de toutes les émotions qu’elles pourra faire naître, cette carte est là pour nous faire comprendre l’influence de nos comportements, de nos pensées et leurs conséquences sur nos choix de vie. Le Tarot montre que nous sommes responsable de notre vie et de notre réalité. Nous créons les situations, même externes.

Les épées plantées représentent toutes les croyances limitantes, toutes les fausses idées, les discours internes limitants, les schémas de pensées nocifs, tout ce qui nous détruit de l’intérieur.

Le rôle de cette carte est de nous inviter à les retirer un à un, comme on retire des échardes.

Le Tarot est un mode d’emploi

Mais il faut bien comprendre que le Tarot n’est pas contre le mental. Il n’est pas contre l’ego, non plus. Il montre simplement les risques de débordements. D’ailleurs, les cartes habillées sont nettement plus tournées vers des situations constructives. Mais le Tarot nous montre par l’exemple/l’image, toutes les situations qu’il convient d’éviter. Car le tarot aime l’équilibre qu’il prône à chaque tournant. Lorsque l’équilibre est rompu, les situations décrites par les cartes d’épées, mais aussi certaines cartes de bâton, de deniers et de coupes apparaissent. Il en va de même avec les cartes majeures qui montrent aussi les risques des déséquilibre.

Nous sommes nés sans mode d’emploi. Pourtant, même si beaucoup de choses pourront être comprises de manière intuitive, un mode d’emploi finalement n’est pas si mal. Le Tarot remplit un peu ce rôle en nous aidant à mieux comprendre comment nous fonctionnons. Le but est de nous aider à trouver la paix.

Le Tarot est un mode d’emploi, une sorte de manuel pour trouver l’équilibre et l’épanouissement. Aussi, lorsque vous tirez des cartes des épées, il ne faut pas prendre peur, ou voir du négatif. Au contraire, le Tarot vous montre la solution. Il vous montre le chemin pour retrouver l’équilibre (qui est à ce moment précis rompu). C’est pour cela qu’il ne faut jamais prendre peur devant des cartes qui décrivent des situation difficiles. Au contraire, elles sont pleines d’enseignements. Elles permettent d’avancer encore plus vite.

 

Vous aimez cet article, s'il vous plait partagez ;)

SAM

Je suis la fondatrice du chariot. Au cours des dernières années, j'ai créé plusieurs formations pour apprendre le Tarot intuitivement.

En dehors de mon travail, je passe beaucoup de temps à lire, apprendre et développer mes compétences et à aider d'autres personnes à développer les leurs.

Sur le Chariot, je veux vous aider à être un meilleur interprète du Tarot et à devenir acteur de votre vie.

En savoir plus sur moi

Plus d'articles sur la même thématique


Découvre un moyen d'accélérer significativement ton apprentissage du Tarot

Bad Behavior has blocked 2527 access attempts in the last 7 days.