Résoudre les schémas amoureux répétitifs avec le Tarot

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • Résoudre les schémas amoureux répétitifs avec le Tarot
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"83001":{"name":"Main Accent","parent":-1},"caaeb":{"name":"Main Accent Light","parent":"83001","lock":{"lightness":1,"saturation":1}},"ab61c":{"name":"Main Accent Dark","parent":"83001"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"83001":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"caaeb":{"val":"rgba(75, 127, 180, 0.22)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"l":0.5,"s":0.41}},"ab61c":{"val":"rgb(0, 94, 189)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"l":0.37,"s":1.02}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"83001":{"val":"rgb(170, 75, 180)","hsl":{"h":294,"s":0.41,"l":0.5,"a":1}},"caaeb":{"val":"rgba(170, 75, 180, 0.22)","hsl_parent_dependency":{"h":294,"s":0.41,"l":0.5,"a":0.22}},"ab61c":{"val":"rgb(127, 30, 137)","hsl_parent_dependency":{"h":294,"s":0.64,"l":0.32,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"83001":{"name":"Main Accent","parent":-1},"caaeb":{"name":"Main Accent Light","parent":"83001","lock":{"lightness":1,"saturation":1}},"ab61c":{"name":"Main Accent Dark","parent":"83001"}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"83001":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"caaeb":{"val":"rgba(75, 127, 180, 0.22)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"l":0.5,"s":0.41}},"ab61c":{"val":"rgb(0, 94, 189)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"l":0.37,"s":1.02}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"83001":{"val":"rgb(170, 75, 180)","hsl":{"h":294,"s":0.41,"l":0.5,"a":1}},"caaeb":{"val":"rgba(170, 75, 180, 0.22)","hsl_parent_dependency":{"h":294,"s":0.41,"l":0.5,"a":0.22}},"ab61c":{"val":"rgb(127, 30, 137)","hsl_parent_dependency":{"h":294,"s":0.64,"l":0.32,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Plan de l'article

Les contes ont bercé notre enfance, du moins pour beaucoup d’entre nous. Des histoires qui montrent en général une quête (l’amour ou le bien, ou sauver quelqu’un ou quelque chose, rendre la justice…etc). Le modèle est toujours le même, il est presque la base de bon nombre de schémas amoureux. L’histoire se concentre sur cette quête et les difficultés rencontrées pour arriver au résultat final puis le dénouement et la réussite de la quête.

Ce qui est intéressant et qui fait que je m’y attarde, sont les archétypes qui sont présentés. Le prince charmant, la princesse emprisonnée ou qu’il faut sauver, le méchant, le dragon qu’il faut combattre…etc. Walt Disney nous a remis au goût du jour bon nombre de ces contes en les adaptant. Mais les mécanismes restent toujours les mêmes quelles que soient les histoires. Et ce sont les schémas que nous avons profondément intégrés et encore plus au niveau affectif.

Téléchargez la planche des tirages avec les archétypes pour découvrir le vôtre et vos schémas amoureux

Les contes et les schémas amoureux

schémas amoureux Les contes sur les histoires d’amour sont généralement construits sur le même schéma. Au début, ce n’est pas évident, il y a des obstacles, il faut se « battre » pour que l’amour triomphe. Mais, après un certain nombre de périples, ils sont enfin dépassés et les heureux protagonistes se marient et ont beaucoup d’enfants.

Ce qui semble idyllique apporte des résultats déformés dans le sens où il donne une vision idéalisée de l’amour. Une vision qui fait partie qu’on le veuille ou non de nos modèles sociétaux.

  • L’idée qu’il faut se battre pour vivre cet amour,
  • qu’une fois la « bataille » remportée, nous avons droit au Graal.

De surcroît, rare sont les histoires qui nous disent ce qui se passe après. On suppose qu’ils vivent heureux et ont beaucoup d’enfants. Mais l’histoire ne va pas au-delà car cela n’a plus aucun intérêt. Du point de vue du conte, c’est ennuyeux et il n’y a plus rien à conquérir.

Et nous avons ici, une erreur de plus.

L’amour, le couple, la vie à deux n’est pas un acquis. C’est une conquête permanente.

Peut-être pas au sens de la bataille, mais au sens que se marier ou vivre avec quelqu’un implique de continuer à faire des efforts pour faire vivre ce couple et cette relation. Rien n’est jamais acquis. Or le schéma du conte, implique qu’une fois l’objet de la quête obtenu, le guerrier peut se reposer. Bien sûr, c’était avant qu’ils fassent des suites chez Walt Disney…

Pourquoi utiliser le Tarot dans les schémas amoureux ?

Je souhaiterais revenir sur les archétypes.

  • Le héros,
  • La princesse,
  • Le justicier,
  • L’amoureux transis,
  • Le méchant,
  • Le sage…etc.

schémas amoureux Nous endossons tous ces archétypes et bien d’autres, et en fonction des situations, et de nos expériences, de comment nous nous positionnons par rapport à nous-même et aux autres, nous jouons des rôles.

Il en va de même dans les relations amoureuses. Et c’est bien ici que parfois, il y a des grosses difficultés.

Que vient faire le Tarot là-dedans ? Le Tarot présente bon nombre de modèles archétypaux. (au bas de l’article vous trouverez les correspondances). Aussi, il est vraiment très adapté pour faire ressortir les schémas amoureux que l’on vit à répétition.

Il est aussi parfait pour montrer le chemin pour sortir de ces schémas. C’est là qu’il est une aide vraiment précieuse. Le Tarot est bien plus efficace pour expliquer un comportement et comment en sortir que pour dire quand la personne va rencontrer le prochain ou la prochaine. Car, il ne sert à rien quand on est dans ces fameux schéma amoureux à répétition de collectionner les relations.

Pour résoudre la relation : 3 étapes pour retrouver la communication

Le problèmes des schémas amoureux

  • Le Héros doit être un héros. En amour, il sera toujours en train de commencer un amour ou de se sacrifier pour la bonne cause.
  • La princesse doit être sauvée. Elle est souvent inatteignable et ne peut pas vivre une relation sur le long terme puisque quand elle est sauvée, cela n’a plus d’intérêt (pour l’histoire 😉).
  • L’amoureux transis est toujours transis et ainsi de suite.

schémas amoureux Heureusement, nous ne jouons pas toujours les mêmes rôles et cela peut changer au cours de notre vie et même de nos relations. Mais il n’empêche que pour certains, les relations peuvent se jouer sur ces modes archétypaux répétitifs. A ce moment-là, l’histoire ne cesse de se répéter dans l’incompréhension de pourquoi cela arrive.

Voici de manière presque caricaturale, résumés bon nombre de schémas amoureux que nous traînons ensuite toute notre vie. Aussi, pour certains, cela crée des schémas à répétitions.

Pour peu que pendant l’enfance, ils aient accumulé des expériences difficiles, qu’ils aient eu des modèles parentaux d’échecs amoureux, qu’ils aient connus eux-mêmes des échecs…etc. Il s’en suit, que la personne va fonctionner sur l’idée qu’il faut se « battre » pour rencontrer l’amour. Ou même inconsciemment qu’il n’y a pas d’amour heureux…Ce qui donnera certains comportements, puis des difficultés à garder les relations.

L’histoire de Marie – schémas amoureux des rencontres à répétition

Certaines personnes restent sur la phase de la quête. Elles cherchent un amour désespérément avec toute l’idéalisation que cela comporte. Aussi, elles ne peuvent pas passer à la suite, qui est la relation en elle-même. C’est le cas du personnage de Marie dans la vidéo ci-dessous. Elle n’arrivait pas à nouer une relation durable parce qu’elle restait perpétuellement au stade de la quête. Au-delà, c’était une grande inconnue avec toutes les appréhensions, les angoisses (inconscientes) de s’engager. Aussi, persévérer dans la relation n’était pas possible.

Marie cherche le grand amour, un amour qu’elle a fini par idéaliser parce qu’elle vit le schéma archétypal de la quête de l’amour impossible. Aussi, elle a inconsciemment créé une vie qui ne permet que les aventures, des débuts d’histoires, des relations flottantes, mais aucune vraie relation où les deux personnes s’engagent véritablement.

De manière un peu schématique, bien que malheureusement, l’histoire de Marie s’appuie sur une vraie histoire, la situation se répète pendant 15 ans sans changement. Bien sûr, du ressenti de Marie, les histoires et les personnes sont différentes. Elle ne se rend pas compte que le problème vient de son schéma amoureux. Aussi, elle répète sans cesse la même histoire, rencontrant tantôt des personnes bien, tantôt des personnes moins bien, mais qui finalement n’ont jamais la condition nécessaire pour remplir le rôle du prince qui délivre la princesse de sa tour. Si elle ne prend pas conscience des schémas amoureux qu’elle répète, elle n’en sortira jamais et ne rencontrera jamais la « bonne » personne.cahier d'exercices du tarot

L’histoire de Julie – L’auto-sabotage amoureux

L’histoire de Julie est similaire. Elle va un poil au-delà. C’est-à-dire que Julie rencontre des personnes avec qui elle noue une vraie relation. Elle s’engage à fond. Son désir le plus profond, tout comme Marie est de nouer une véritable relation durable. Mais à un moment donné, que ce soit quelques mois ou quelques années, la relation casse.

Les relations se répètent aussi suivant des schémas bien précis qui impliquenbt qu’elle est persuadée inconsciemment qu’il n’existe pas d’amour heureux et qu’elle n’a pas le droit de prétendre à une relation véritable. Elle est le héro qui doit se « battre » pour gagner l’amour. Malheureusement, le héros se bat et oublie de se reposer. Aussi Julie, se bat pour conquérir. Elle est excellente et sait susciter l’intérêt et l’amour. Mais ensuite, elle se boycotte car pour elle, l’amour est une bataille. Il faut sauver ce qui reste. Ce sont d’ailleurs ses mots, elle dit souvent,  » Il faut sauver ce qu’il reste de la relation ». Elle ne sait pas s’arrêter et vivre simplement avec la personne qu’elle aime.

Évidemment dans toutes ces histoires, il y a aussi d’autres problèmes et ils sont imbriqués. Mais je ne rentrerai pas dans les détails car cela demanderait de très long développement

Guide arcanes Majeurs

Les archétypes dans le Tarot

Si vous êtes dans un de ces cas, ou si vous avez l’impression de vivre partiellement ce type d’histoire, vous pouvez utiliser les tirages du Tarot pour mieux comprendre quels sont vos archétypes et comment vous les incorporez dans votre vie.

Nous vivons tous des archétypes et cela fait aussi partie de la psyché humaine. Mais ce qui est important, c’est de les laisser quand nous changeons de situation ou que nous vivons d’autres expériences. En prendre conscience pour ne pas se laisser gouverner par des schémas de comportement est aussi utile. Lorsque nous nous enfermons dans un rôle déterminé et que nous n’arrivons plus à en sortir, il faut creuser pour comprendre pourquoi et surtout comment transformer cela.

Voici 12 archétypes et leur équivalence avec les Arcanes du tarot de Marseille. Bien sur, il existe d’autres classifications suivant les façons d’aborder le Tarot et les archétypes dans le Tarot.

1 – Archétypes de l’ego

Archétype de l’Équilibre

Correspondance avec le tarot de Marseille : la Justice, ne rien changer, ne pas chercher à déséquilibrer quoi que ce soit

justice

  • Son but : Tout le monde est égal, il y a un ordre établi, il faut appartenir à un groupe
  • Ses peurs : rester seul, se retrouver exclu du monde ou de la société
  • Sa stratégie : développer des vertus et des comportements standard et dans la norme
  • Schéma amoureux : Le carcan, il ne faut pas sortir de la règle et de ce qui est établi. On trouve dans ce groupe des personnes mariées, dans des relations rigides et austères souvent avec un dominant et beaucoup de limitations
En savoir plus sur la Justice

Archétype du Héro

archétypes dans le tarotCorrespondance avec le tarot de Marseille : le Chariot, la puissance, l’ambition et la conquête

  • Son but : là où la volonté existe, l’action suit, prouver son existence à travers des actes courageux, montrer ses compétences de manière à tester le monde.
  • Ses peurs : la faiblesse, la vulnérabilité
  • Sa stratégie : être aussi fort que possible.
  • Schéma amoureux : celui de la conquête. Montrer que l’on est capable de séduire. Plus la situation est difficile, plus la personne résiste, plus c’est excitant. On retrouve aussi ce tempérament dans les bâtons, avec le cavalier de bâton.

C’est une personne pleine de courage, le guerrier, le « super héros », le soldat, celui qui gagne…

En savoir plus sur le Chariot :

Le rebelle – l’Ombre

Correspondance avec le tarot de Marseille: l’Arcane sans nom et le Diable, il faut remettre en question, casser pour repartir sur autre chose

C’est la partie que nous rejetons en nous. Des aspects de nous que nous préférons cacher. Les archétypes de l’ombre sont représentés par les monstres, les démons, le diable… Les archétypes dans le tarot de Marseille  correspondant seront le Diable et l’Arcane sans Nom

  • Son but : Les règles sont faites pour être transgressées, ce qui importe c’est la vengeance et la révolution, il faut dépasser ce qui ne marche pas
  • Ses peurs : être inefficaces, ne plus avoir de puissance (devenir le pendu)
  • Ses faiblesses : tomber dans le crime
  • Schéma amoureux : celui de la séduction pour le Diable et de la manipulation pour ne pas être seul, la dépendance affective et le chantage émotionnel. Pour l’Arcane sans nom, la politique de la terre brûlée. Quand cela ne va pas, on quitte rapidement et sans appel.

Diable du Tarot C’est une personne en recherche de liberté radicale, le révolutionnaire, l’homme sauvage, l’iconoclaste…

Le Diable est un très bon archétype de l’ombre. Plus vous l’ignorez, plus vous êtes enchaîné. Dans les archétypes dans le tarot de Marseille, il représente le mieux l’ombre et les dépendances.

L’Arcane sans nom ; la façon dont nous réagissons envers cette cartes est souvent la manière dont nous réagissons envers notre ombre. Comprendre qu’un jour nous mourrons est une transformation en elle-même.

Pour creuser le thème de l’ombre à travers l’Arcane sans Nom :

2 – Les archétypes de l’âme

L’Archétype de Celui qui donne

archétypes dans le tarot

Correspondance avec le tarot de Marseille : l’Etoile, le don de soi à travers l’amour

La carte de l’Etoile est l’archétype de la pureté, le moyen qui permet d’accéder à quelque chose d’idyllique et de pur.

  • Son but : aime ton prochain comme tu t’aimes toi-même, protéger et aimer les autres, aider les autres
  • Ses peurs : égoïsme, laideur, ingratitude
  • Sa stratégie : faire des choses pour les autres, donner tout ce qu’elle peut d’elle-même
  • Schéma amoureux : donner, être, se dévouer. Dans une relation déséquilibrée, elle deviendra martyr par sa générosité si elle ne sait pas être assertive

C’est une personne pleine de compassion, de générosité, d’altruisme, c’est un parent, celui qui aide, celui qui donne…

Celui qui vit à travers ses sens : La Force

L’Anima est la partie féminine de notre caractère. Les archétypes dans le tarot de Marseille  montrent cet archétype à travers 3 cartes qui représentent 3 aspects. Les manifestation de l’anima peuvent être positives et négatives. (on pensera aux cartes inversées).

  • Son but : Rien ne m’arrête, la liberté de trouver qui tu es à travers l’exploration du monde, faire l’expérience du monde, devenir authentique, avoir une vie pleine.
  • Ses peurs : rester coincé dans la conformité et le vide
  • Ses faiblesse : errer sans but (se transformer en Hermite), devenir un mystique
  • Schéma amoureux : le monde des sens. Les relations physiques, sentir pour se sentir vivre. Des personnes qui ont beaucoup de partenaires…

La Papesse : C’est le type le plus féminin. Elle est pleine de sagesse, de compréhension et de douceur. Ces sens sont ici son intuition. Elle ressent derrière sa façade, protégée et cachée. Elle n’a pas de corps.

La Force : Il s’agit de son opposé, elle est connectée avec sa partie physique et parle de force interne et de persévérance. L’énergie débordante de conquête du monde.

L’Impératrice est ici la séductrice. Celle qui sait profiter de son intelligence émotionnelle pour créer et donner la vie mais aussi pour conquérir et séduire.

Le couple, l’amour

Correspondance avec le tarot de Marseille: le Soleil, le couple et l’amour dans l’expression de l’unité

soleil du tarotQuand l’anima et l’animus sont combinés, ils représentent l’union, le Tout, le Moi. Nous avons tous une partie féminines et une partie masculine. On comprendra avec les archétypes dans le tarot de Marseille qu’il s’agit surtout de concepts plus que deux divisions masculins/féminins. D’ailleurs on pourra retrouver la même approche dans les cartes habillées entre le roi et la reine.

  • Son but : Tu es le seul pour moi, avoir une relation avec les personnes que l’on aime, être entouré de personne que l’on aime
  • Ses peurs : être seul, être rejeté, ne plus être aimé,
  • Ses faiblesses : vouloir seulement plaire aux autres au risque de perdre sa propre identité
  • Schéma amoureux : être en couple, exprimer qui il est avec l’autre. Cela pourra créer dans certains cas une nécessité compulsive d’avoir un partenaire et une recherche de l’amour parfait.

C’est une personne pleine de passion, de gratitude, d’appréciation, le partenaire, l’ami, l’intime, l’enthousiaste, le sensuel, l’époux… D’autres cartes représentent cet archétypes à d’autres niveaux.

  • La carte de l’Amoureux : représente l’union, l’amour universel et unificateur, la réunion des opposés, mais il sous tend le désir qui n’est jamais vraiment satisfait.La carte du Monde ; représente l’union au tout. L’unification avec le Tout. On est complet et l’autre devient un plus…Le Soleil représente l’amour abouti, et son expression à travers le couple

3- Les archétypes du moi

Archétype de L’Innocent

Correspondance avec le tarot de Marseille  : le Mat, un innocent qui se laisse guider par son intuitionfountain tarot
Dans les archétypes dans le tarot de Marseille, il est difficile de trouver l’équivalent du Moi. Mais si on part du principe que l’enfant est déjà entier inconsciemment et que lorsque nous grandissons nous nous fragmentons, et nous devons alors retrouver cette unité par le processus d’individuation, nous pourrons faire correspondre cet archétype au Mat.

  • Son but : être heureux. On ne vit qu’une fois, vivre le moment avec tout ce qu’il y a de plus intense, vivre à fond et illuminer le monde
  • Ses peurs : être puni pour quelque chose qu’il aurait fait sans le vouloir, s’ennuyer et ennuyer les autres
  • Sa stratégie : jouer, être drôle. Vivre à fond, se laisser mener…
  • Ses faiblesses : la frivolité, la perte de temps, la matérialité
  • Schéma amoureux : Il ne s’engagera pas, ou ne cherchera pas quelque chose de stable. Il aura aussi tendance à trop se laisser mener par les événements, les situations… Parfois, il sera faible et n’aura pas de volonté propre.

C’est un enthousiaste, un rêveur, un naïf, un romantique…C’est une personne pleine de vie et de joie

Le Mat : Il représente le regard innocent sur le monde. Nous pouvons naître avec la liberté que nous perdons ou retrouvons au cours de nos vies

Le Sage, le Pape et l’Hermite

Correspondance avec le tarot de Marseille: le Pape, celui qui sait et qui en fait l’expérience, L’Hermite, celui qui comprend à travers un long travail d’introspection

  • Son but : Seule la vérité te libère, trouver la vérité, utiliser son intelligence et ses capacités d’analyse pour comprendre le monde
  • Ses peurs : être trompé, tomber dans l’ignorance
  • Sa stratégie : rechercher l’information et la connaissance, auto réflexion (l’hermite), et en comprendre le processus
  • Ses faiblesse : le perfectionnisme, s’enliser dans l’analyse des détails (l’hermite) et ne jamais passer à l’action (le pendu)
  • Schéma amoureux : Souvent solitaire, il finit parfois par déduire qu’il est mieux seul. En couple, une personne pleine de compréhension, parfois trop distante. Il peut apparaître parfois « sauvage » et n’aime pas le monde.

C’est une personne pleine de sagesse, d’intelligence, l’expert, le penseur, le philosophe…qui sait trouver des solutions gagnant-gagnant, un visionnaire, l’inventeur par excellence, un personnage charismatique

Le Magicien

Correspondance avec le tarot de Marseille: le Bateleur, avec ma baguette je fais apparaître les choses.

L’archétype du tarot correspondra ici à l’archétype persona. Il s’agit de la façon dont nous nous présentons au monde et des  rôle que nous jouons dans la société. Le Bateleur est celui qui sait transformer ses pensées internes en projet et en créations. Celui qui sait produire des transformations et des changements

  • Son but : Seule la vérité te libère, trouver la vérité, utiliser son intelligence et ses capacités d’analyse pour comprendre le monde
  • Ses peurs : être trompé, tomber dans l’ignorance
  • Ses faiblesse : devenir manipulateur, le perfectionnisme, s’enliser dans l’analyse des détails (Hermite) et ne jamais passer à l’action (le pendu)
  • Schéma amoureux : une tendance a commencer les relations et à passer rapidement vers d’autres relations. Seul le début est excitant… les conquêtes est ce qui grise

Le Dominant – Animus

Correspondance avec le tarot de Marseille: l’Empereur, je connais ma puissance et ma force et j’agis en conséquence.

C’est la partie masculine de nos caractères. Il représente le capacité d’observation, le bon sens, la structure, et la logique dans notre vie. L’Empereur s’oppose à ce qui est plus profondément émotionnel et intuitif dans l’anima. Il pourra aussi être emprunt de sagesse et nous aider. Il a le pouvoir de créer des structures, des systèmes, des lois, des règles.

  • Son but : Le pouvoir est la seul chose qui compte, il faut tout contrôler, créer une famille, une communauté prospère et réussie.
  • Ses Peurs : le chaos, être détrôné
  • Sa stratégie : exercer son pouvoir, son leadership,
  • Schéma amoureux : Construire, protéger, conquérir, développer. Mais il doit dominer et contrôler pour imposer son pouvoir, sa règle et ses limites.

Lire sur l’Empereur

Vous aimez cet article, s'il vous plait partagez ;)


Plus d'articles sur la même thématique

Découvre un moyen d'accélérer significativement ton apprentissage du Tarot

Bad Behavior has blocked 1881 access attempts in the last 7 days.