un message de l'Arcane sans Nom passé sous silence - vivre dans le présent
Menu Fermer

un message de l’Arcane sans Nom passé sous silence – vivre dans le présent

L’arcane sans nom est connue comme la carte de transformation. On oublie souvent que cet arcane par son graphisme et son message nous invite à créer une césure entre le passé et le présent. Cet état de fait a une importance extrême. Car, le Tarot s’inspirant de diverses origines n’a pas manqué de nous faire passer le message que la vraie vie se passe dans le présent. En fait il n’y a que vivre dans le présent qui donne des résultats.

C’est quelque chose que beaucoup d’êtres humains oublient. Ils se rattachent à ce qu’ils ont été, aux fonctions qu’ils ont occupées, à ce qu’ils ont vécu, aux études qu’ils ont faites, aux relations qu’ils ont vécu… Oubliant totalement de vivre dans le présent, ils ne font que renouveler des situations qui n’existent plus. Puis un jour, ils se réveillent et ont l’impression de ne pas avoir vécu.

  • Qu’est-ce que le passé réellement ?
  • Quel est le message véritable de l’arcane sans nom à son sujet ?
  • Si vous voulez comprendre ce qu’est le passé
  • Si vous souhaitez savoir comment opère l’arcane sans nom,
  • Si vous voulez comprendre comment vivre dans le présent
Cliquez ici pour savoir comment comprendre le Tarot intuitivement

Comment vivre dans le présent quand le passé est toujours là ?

vivre dans le présentOn pourrait définit le passé comme tout ce qui n’est pas actuel. C’est donc tout ce qui est du domaine du l’histoire, qu’elle soit collective ou personnelle. La particularité du passé, c’est justement qu’il est passé. Cela a l’air tellement logique dit ainsi. Il n’est donc plus actuel.  Et pourtant, comment préfèrent vivre dans le passé plutôt que maintenant.

Si je vous dis “avez-vous passé des bonnes vacances ?”  Est-ce que cela a un impact sur votre moment présent ? Aucun. En revanche, l’émotion qui est véhiculée par cette mémoire à un impact dans le sens ou cela va vous faire revivre des événements passés de manière agréable ou désagréable.

Dès lors, on est en droit de se poser les questions suivantes : Je ne peux pas renier mon passé, il m’a façonné. Comment puis-je faire pour laisser le passé en arrière  et vivre dans le présent ?

méditation, arcane sans nom, tarot, apprendre le tarotMon passé est l’ensemble des expériences que j’ai vécu et qui ont imprimé ma mémoire d’émotions positives ou négatives. Ce qui tendrait à dire que mon présent est fait de ce qui m’a façonné dans mon passé, c’est à dire les émotions que j’ai ressenti et dont je ne peux me défaire aujourd’hui peu importe si cela est agréable ou désagréable.

En fait, le passé est ambivalent. Puisqu’il peut à la fois nous retenir dans ce que vous avons été, vécu, ressenti, en se transformant en un poids que l’on traîne et qui ne nous permet pas d’avancer. Il peut aussi agir comme un ensemble d’éléments qui nous permettent de tirer une expérience positive et de nous façonner une identité en pleine évolution.

Ainsi le fait que je sois moi et que je m’identifie en tant que tel repose sur cette mémoire du passé. C’est cette mémoire qui me donne ce sentiment ou cette certitude d’être moi. Cependant, cela est à double tranchant car cette identité peut avoir été construite de manière positive et me permettre aujourd’hui d’avancer en pleine conscience ou alors me condamner à vivre dans un système de croyance limitantes qui m’empêchent d’avancer et de profiter justement de vivre dans le présent.

Qu’est réellement le passé ?

Le passé est une illusion de notre mental. Il n’existe que dans notre mémoire. Je vous mets au défit de vivre le passé maintenant. Cela est strictement impossible puisqu’il n’est pas votre présent. La seule chose vraiment tangible est de vivre dans le présent.

vivre dans le présentDès lors, on peut dire que le passé n’existe que dans votre mémoire. C’est aussi pour cela que le passé est différent pour tous. N’avez-vous jamais remémoré avec d’autres personnes, des amis ou de la famille des événements passés ? C’est étonnant comme chacun a sa version des faits et à noter des détails qui lui semblent importants et qui pour d’autres ont été totalement oubliés. Tout cela parce que le passé est une expérience strictement personnelle car il n’est véhiculé que par la mémoire. C’est l’émotion que l’on y associe qui lui donne une teinte, agréable, désagréable. Par la suite, la mémoire rappelle cette émotion et c’est comme cela que le piège du passé peut se refermer sur soi dans certains cas.

Vivre dans le présent suivant l’Arcane sans Nom

Le message de l’arcane sans nom est résolument dans ce sens. Son message ressemble justement à cela, laisser le passé et vivre dans le présent pour transformer le futur. Le squelette qui a une forme humaine et nous rappelle qu’il ne nous est pas étranger par sa couleur chair est totalement tourné vers la droite. Tout comme le Mat par ailleurs. Ce sont les deux cartes du tarot a être franchement tournées vers la droite. Dans cette attitude, il y a dans ces deux cartes une message très important qui est celui de nous montrer que le passé est derrière donc inexistant. Mais le message de ces deux cartes diffère légèrement. Je reviendrai sur le Mat dans un autre article. Ce qu’il faut retenir par cette attitude qui tourne franchement le dos à la gauche (assimilée au passé dans notre culture) c’est que le passé n’est pas le présent. Il n’est que le passé.

Il n’est pas possible de vivre dans le présent et de vivre dans le passé à la fois.  d’ailleurs, il n’est possible que de vivre dans un seul espace temps à la fois. Le seul qui existe réellement est celui de maintenant. Les autres sont virtuels. Ils ne peuvent pas se matérialiser. Ce n’est pas ce que nous vivons maintenant et par conséquent il n’y a aucun sens à vouloir vivre dans la mémoire de quelque chose qui ne constitue par ce qui est immédiatement.

L’Arcane sans Nom en balayant tout sur son passage, balaie le passé de sa faux et nous indique ainsi qu’il faut se défaire de l’illusion du passé et laisser la mémoire là où elle se trouve. Il nous contraint à tout délaisser, à nous dépouiller de la mémoire et des émotions qui y sont associées. De nous séparer de tout ce qui nous a construit pour se consacrer uniquement à vivre dans le présent.

Il ne s’agit pas de renier la mémoire ou l’expérience mais les émotions attachées à la mémoire qui nous empêchent d’être présent et de profiter de l’instant où se passe réellement la vie. Et ceci qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Car en fait, cela n’a pas d’importance. Ce que nous avons été n’est pas aujourd’hui, c’est résolument terminé.

On ne peut être à la fois ce que nous sommes et ce que nous avons été

Ainsi l’Arcane sans Nom nous donne une clé essentielle que beaucoup d’entre nous ne veulent pas voir. Elle nous donne la clé pour accéder au bonheur. Notre bonheur… Une bonheur sans concession puisqu’il demande le dépouillement de ce qui a été.

Malheureusement, l’Arcane sans Nom fait souvent peur car son message est catégorique. Il demande de se détacher du passé et de tout ce qui a été. Et la seule  façon d’y arriver est de vivre dans le présentDe vivre tourné vers ce qui est. D’oublier ce qui a été. Plus même de le couper, de l’enterrer… mais ce n’est qu’en faisant cela que le bonheur naîtra. Il ne peut se nourrir que du terrot de l’expérience transcendée… des émotions portées par la mémoire neutralisées (de le sens de rendu neutre).
Ce processus demande de passer par le chemin de l’accueil et de l’acceptation de ce qui est en nous. Ce n’est qu’en nous libérant de la mémoire du passé et encore plus lorsque celle-ci est limitante que nous pouvons accéder au bonheur. De tout le chemin parcouru par le Bateleur. Toutes les expériences sont importantes mais elles ne servent qu’à nourrir la sédimentation qui fera naître l’être nouveau, libre de son passé et donc libre et indépendant. Un être prêt à goûter à chaque instant de sa vie et au bonheur d’être tout simplement.

Le tarot nous montre que ce chemin n’est pas facile car il demande des prises de conscience. Il est fait de souffrances, celles de l’attachement qui nous empêchent d’avancer. Ce chemin n’est pas  droit puis qu’après l’Arcane sans Nom, le Bateleur zigzague dans son processus d’évolution et se trouve rappelé à l’ordre par la Maison Dieu.

Pourquoi accéder à un mieux être ?

Tout le monde cherche à accéder à un mieux être… enfin presque… mais si on observe l’humanité, on se rend compte que tout un chacun souhaite accéder à une idée du bonheur qui lui est propre par toutes ses actions, mêmes les plus absurdes.

On peut dire que le bonheur n’existe pas dans le passé pas plus qu’il n’existe dans le futur. Que certains se resservent le même menu de vie tous les jours et qu’ils sont étonnés de ne pas sortir d’une situation pénible.

vivre dans le présentLe bonheur ne peut être réellement goûté que dans le moment présent à partir du moment où on prend conscience de cela. Ainsi, le message que nous délivre l’Arcane sans Nom n’est pas un message qu’il faut craindre ou dont il faut avoir peur. Bien au contraire, son message est très positif. C’est un superbe message.
Ce qui nous effraie, c’est que nous refusons de nous détacher du passé et que nous refusons de laisser ce qui a été et qui n’est plus. Bien plus, nous refusons de croire que nous ne sommes plus ce que nous avons été et que ce que nous avons ressenti dans le passé. Nous refusons de croire que tout cela n’existent plus.

Oublier la mémoire de ce qui n’existe plus

L’Arcane sans Nom donne la clé pour avancer et se libérer de la mémoire du passé. Il faut oublier la mémoire… Comment ? En accueillant ce qui a été, en l’acceptant. Il n’est pas possible de se défaire de quelque chose en luttant. Car la résistance renforce… c’est comme si je vous dis de ne pas penser à un éléphant rose… Il faut accueillir ce qui est. C’est en acceptant et en accueillant que l’on crée le sédiment du présent et donc que l’on permet de façonner un être pleinement conscient, en pleine acceptation de ce qu’il vit et sans émotions résiduelles attachées à la mémoire.

Si je veux aspirer à autre chose que ce que j’ai toujours vécu et qui ne me satisfait pas, je dois comprendre que je ne suis pas ce que mon passé a fait de moi.

Nous ne pouvons pas supprimer la mémoire qui est par ailleurs indispensable à notre conscience de nous et à notre identité, mais nous devons la laisser là où elle est. C’est à dire ne pas laisser les émotions passées nous revenir à travers la mémoire en créant ainsi un frein, un immense poids qui ne nous laisse pas avancer.

Une bonne solution consiste à utiliser le passé de manière à travailler les émotions qui y sont associées de façon à ce qu’il nous permette de progresser.

Et vous, pensez-vous vivre dans le présent ? Dans le passé ? Dites-le moi dans les commentaires…

[DISPLAY_ULTIMATE_PLUS]

Posted in arcanes majeurs

Bad Behavior has blocked 344 access attempts in the last 7 days.