Pourquoi Est-Il si Difficile de se Tirer les Cartes : 4 Pièges à Éviter

minutes de lecture

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Pourquoi Est-Il si Difficile de se Tirer les Cartes : 4 Pièges à Éviter

Se tirer les cartes soi-même est une pratique courante lorsqu’on est amateur du tarot de Marseille. D’ailleurs, en dehors du fait que c’est l’idéal pour avoir une guidance personnel, c’est aussi un des moyen les plus accessibles pour pratiquer le Tarot. Cependant, on a souvent tendance à faire appel aux cartes lorsqu’une question épineuse se présente et que nous sommes dans un contexte émotionnel délicat. Et… là… C’est compliqué :)))

Cet article vous explique comment éviter les désagréments des tirages faits sous la pression qui sont des pièges posés sur votre parcours d’explorateur du Tarot

Voici les points les plus importants traités :

  • Comment gérer les tempêtes émotionnelle
  • Les solutions pour rester centré
  • Le problème des questions
  • Le hors sujet

Piège 1 : Se tirer les cartes en pleine tempête émotionnelle

Se tirer les cartes peut parfois se transformer en un parcours semé plein d’embûches, de confusion, de perplexité. Imaginez que vous venez de vous disputer avec votre ami(e). Vous êtes stressé(e), vous êtes frustré(e) et n’y tenant plus, vous voulez savoir. Alors, vous décidez de poser des questions au Tarot.

Cette tentation de poser des questions sur le vif représente un problème évident dans ce que vous ferez de l’interprétation des cartes posées. Pourquoi ?

  • Vous n’êtes pas disponible intuitivement parce que vous n’êtes qu’émotions
  • Les émotions créent comme un parasitage interne qui vous empêchent d’avoir les idées claires
  • Le mental essaie de mettre de l’ordre et prend la main, ce qui peut se révéler pire

Du coup, nous seulement vous n’êtes pas apte à ce moment-là, à faire un tirage du Tarot, mais en plus, vous risquez de vous enfoncer plus dans ce que vous verrez en message. Il faut se rendre à l’évidence, le Tarot est à ce moment-là, le simple reflet de votre état émotionnel interne et assurément pas un Guide mais juste le reflet de votre mental.

C’est pour cela que ça ne marche pas !

Cela soulève plusieurs questions :

  • Dans quel état émotionnel faut-il tirer les cartes ?
  • …et question subsidiaire, quand peut-on savoir que le Tarot nous donne vraiment un message ? Et quand est-ce que le Tarot ne fait que projeter notre état émotionnel ?

L’état émotionnel

Pour se tirer les cartes, il faut être dans une humeur neutre. Bien sur, dis comme cela, c’est plus que logique, n’est-ce pas ? Mais l’état émotionnel, c’est plus que de constater que l’on est en colère ou perturbé.

L’état émotionnel, c’est le paysage intérieur à un moment donné.

Cet état  pourra se teinter par conséquent de toutes sortes d’émotions qui pourront influencer ce que nous souhaitons, attendons du tirage. C’est pour cela qu’il est important de pister ces pensées (👉 tirage pour savoir comment pister ces pensées). Ainsi, nous savons où se trouvent nos préoccupations majeures. Nous pourrons ensuite agir directement pour les alléger.

se tirer les cartes Les émotions et états d’esprit qui peuvent gêner les tirages sont : La colère, les angoisses, la peur, l’incertitude, l’agitation, les mémoires du passé, les convictions… (👉 Voir les tirages pour comprendre les émotions)

La liste est longue et d’ailleurs sans fin. Bien sur, cela ne doit pas dissuader de se tirer les cartes. Mais, cela doit vous inciter à prendre conscience de ce qui se passe en vous. Tirer les cartes du Tarot, c’est aussi, accepter de faire un travail interne sur soi et de se nettoyer. Il est certes plus facile de ce point de vue de tirer les cartes pour les autres, car il n’y a pas ce clivage émotionnel.

Pour bien tirer les cartes, surtout si vous êtes agité, il faut d’abord de se centrer. Par exemple, commencer par une méditation, ou une relaxation. ou bien chercher à calmer l’esprit en lui imposant le silence. Ou encore une activité qui crée le silence en vous. J’utilise le dessin, cela me calme immédiatement. Mais pour les plus actifs, le sport s’il n’est pas trop énergique permet aussi de se centrer sur autre chose que son mental.

Comprendre les messages du Tarot

Il y a des signes quand le Tarot ne veut pas vous répondre, ou vous répond à coté. Par exemple, certaines combinaisons de cartes illogiques ou statiques… Des cartes qui annoncent des cataclysmes et le pire… Tout cela montre que ce n’est pas le Tarot mais le mental qui influence le tirage.

Si vous sortez dans le même tirage, la Maison dieu, le Diable et la Lune et que la situation en s’y prête pas, c’est qu’il y a un décalage. Pour ceux qui font des tirages avec des arcanes occultes, ce sont les répétitions d’arcanes. Par exemple, un tirage ou vous sortez 4 “Hermites” et 2 Lunes… Ou encore, si vous répétez sans cesse dans un même tirage la Lune », « le Mat », « l’Hermite », « l’Amoureux » ou toutes autres cartes à teinte psychologique. Ce qui rendra votre tirage sombre et angoissant.

Vous n’arriverez pas à les interpréter le Tarot parce que, ce qu’elles vous donneront, sera le reflet de votre état émotionnel intérieur.

Ceci constitue une des plus grosses erreurs que l’on puisse faire puisque les cartes sont extrêmement sensibles aux émanations d’énergie. En tirant les cartes en pleine crise émotionnelle, vous ne faites qu’imprimer dans votre jeu vos angoisses du moment (👉 pensez à nettoyer régulièrement votre jeu).

Pour détecter ce genre de difficultés, il faut chercher les confirmations dans le tirage. C’est à dire que par rapport à votre situation, ce que vous inspire les cartes et ce qu’elles annoncent, y a-t-il une cohérence ? Dans les coachings, je montre à mes élèves comment trouver les confirmations et éviter le hors sujet.

Si ce n’est pas le cas, c’est que le Tarot est en train de vous dire que vous devez d’abord prendre le temps de faire le vide et le calme avant de revenir vers lui.

 Piège 2 : Faire plusieurs tirages à la suite pour obtenir la réponse souhaitée

Stressé et de plus en plus angoissé parce que vous n’obtenez pas la réponse escomptée par rapport à la question que vous posez. Vous vous mettez à tirer frénétiquement les cartes jusqu’à ce que vous trouviez un indice qui vous permette de vous rassurer. Ou alors, vous vous dites, mais c’est parce que je n’ai pas préciser cela ou cela…

Vous n’acceptez pas la réponse des cartes et vous voulez absolument leur faire dire quelque chose qui pourrait vous rassurer. En fait, à ce moment-là, vous n’avez pas besoin d’une réponse. Vous avez surtout besoin d’empathie et d’être rassuré concernant vos craintes, vos peurs, vos angoisses… Ou bien, vous cherchez absolument des confirmations pour vous donner raison… Quelle que soit l’hypothèse, le problème réside surtout dans l’état d’esprit.

Disons que vous n’êtes pas dans le bon état d’esprit pour poser sereinement une vraie question. Et surtout, pour en accepter la réponse quelle qu’elle soit.

Ce qu’il faut bien comprendre ici, c’est que le fait de poser la question d’une façon ou d’une autre ne changera pas grand chose. Car la base reste toujours la même. Comprendre à quoi vous vous connectez quand vous faites votre tirage. La Source ? Votre Esprit Supérieur, votre Intuition, votre mental ou vos émotions ?

Vous voyiez, on peut se connecter à de multiples choses. Et cela est très bien. Mais savoir d’0ù vient la source de l’information est vraiment important.

Voici quelques conseils pour détecter la source de l’information

Essayez de comprendre la teneur du message. Le message est ouvert, plein d’amour… C’est votre Esprit Supérieur, le Grand Tout, Vos Guides… Le message n’est fait que de mises en garde et d’angoisses, de dangers… C’est votre mental.

Je tiens ici a apporter une précision importante. Je parle du message que vous recevez et non des cartes en elles-mêmes. Ce que je veux dire, que si vous tirez le 7 de bâtons, la carte pourra ressembler à une menace en fonction de votre état d’esprit. Mais elle peut aussi être un conseil judicieux pour vous permettre de vous y prendre autrement. Le message n’est pas le même, mais la carte elle oui.

La question de la question

La meilleure solution est de rester sur ce premier tirage et d’essayer de le comprendre en profondeur. C’est à dire, qu’en dehors des cas, où le tarot vous a signifié clairement qu’il ne veut pas vous répondre, changez votre état d’esprit. Laissez votre tirage, allez vous aérer. Ou bien revenez carrément quelques heures après. La perspective sera différente.

La plupart du temps, ce qui gêne l’interprétation d’un tirage:

  • est l’état d’esprit,
  • ensuite, les croyances limitantes que l’on a à son égard.
  • et enfin, les peurs qui nous accompagnent en voix off à chaque instant.

Bien réfléchir à la question est déjà une façon de se poser (👉 comment poser une question au Tarot). Mais c’est aussi une façon de comprendre nos mobiles ou motivations derrière la question.

  • Pourquoi posons-nous cette question plutôt qu’une autre ?
  • Pourquoi la posons-nous ainsi ?

Le simple fait déjà de prendre conscience de cela, vous permettra de vous recentrer et de ne plus être en mode automatique.

Restez réceptif au message des cartes qui ne contient peut-être pas la réponse directe à votre question mais qui met assurément le doigt sur votre état émotionnel du moment.

Piège 3 : poser la même question plusieurs fois de suite

Ce piège est une conséquence du précédent. Vous souhaitez absolument avoir une réponse qui aille dans votre sens et vous n’arrivez pas à l’avoir. Pensant que vous avez mal posé votre question, vous vous mettez à reformuler votre question sous une dizaine de formes différentes. (👉 Quelques conseils pour savoir comment poser vos questions). Cela ne va pas vous aider puisque les cartes, elles, comprennent qu’il s’agit de la même question et en tous les cas de la même thématique. Elles vont donc vous renvoyer les mêmes réponses.

  • Il arrive d’ailleurs que les cartes, parfois excédées, vous renvoient des associations d’arcanes compliqués et indéchiffrables.
  • D’autres fois, les cartes pourront même vous suggérer de vous arrêter à travers des messages incongrus qui tireront la sonnette d’alarme.

Par exemple, dans un même tirage, vous pourrez tirer tous les arcanes à polarité négative qui existent dans le jeu.

Lorsque vous obtenez ce genre de message, le plus sage est bien évidemment de vous arrêter avant d’être convaincu d’une catastrophe imminente ou pire ! Que vous ne savez plus interpréter les cartes.

D’ailleurs, dans les conseils les plus courants, ne pas poser plusieurs fois la même réponse, y figure en premier.

Pourquoi est-ce important ?

  • Parce que d’une part, vous invalidez les réponses les unes par les autres.
  • Mais de plus, vous envoyez un signal clair à votre inconscient que vous n’acceptez pas la réponse.

Ce qui va se passer, c’est que vous allez perdre de plus en plus confiance en vous en ne sachant plus si vous pouvez faire confiance aux messages que vous recevez.

Le respect est toujours le plus important. Et cela concerne, le respect des messages qui vous sont transmis, le respect des réponses à vos questions. Le respect de l’outil que vous utilisez. Et enfin, le respect envers vous-même qui êtes canal de décodage.

Piège 4 : Faire dire aux arcanes ce qu’ils ne disent pas

Ce piège est un des plus traitre, parce que souvent, vous ne vous en rendez pas compte. Ce qui apparait dans le tirage ne vous convient absolument pas. Et vous essayez de nier ce qui est dit.

Imaginons que vous vouliez savoir si votre ami(e) va revenir et le tarot vous dit que non. Cette réponse est difficile émotionnellement à accepter. Vous essayez alors de trouver dans les associations et dans l’interprétation des lames une lueur d’espoir vous affirmant le contraire. Ce que vous essayez de faire, c’est de vous persuader vous-même que la situation n’est pas ce qu’elle est. Vous vous mentez à vous-même.

Le premier message des cartes est toujours le meilleur.

C’est pour cela qu’il faut aussi travailler sur soi quand on fait des tirages. Apprendre à recevoir les messages en restant neutre. Comprendre ce que le Tarot dit en acceptant ce qui est dit. Dissocier les émotions du messages pour ne pas s’influencer…

En conclusion, pour tirer les cartes il faut être dans un état émotionnel stable. Il faut être recueilli et centré de manière à pouvoir recevoir le message des cartes objectivement.

Quoi qu’il en soit, il est très difficile de se tirer les cartes pour soi-même et il est toujours conseillé de demander à quelqu’un d’autre de le faire pour vous, si la question est très épineuse.

SAM

Je suis la fondatrice du chariot. Au cours des dernières années, j'ai créé plusieurs formations pour apprendre le Tarot intuitivement.

En dehors de mon travail, je passe beaucoup de temps à lire, apprendre et développer mes compétences et à aider d'autres personnes à développer les leurs.

Sur le Chariot, je veux vous aider à être un meilleur interprète du Tarot et à devenir acteur de votre vie.

En savoir plus sur moi

Plus d'articles sur la même thématique

Découvre un moyen d'accélérer significativement ton apprentissage du Tarot