5 Conseils pour Tirer les cartes du Tarot (pour soi ou pour les autres)

Pour savoir comment tirer les cartes du Tarot, il faut  respecter quelques règles d’or. Lire le Tarot devient plus simple quand on suit des étapes. Aussi pour bien débuter avec vos cartes de Tarot suivez les conseils.

Dans cet article, vous découvrirez :

  • Une étape souvent zappée, le choix du jeu de Tarot
  • Apprendre le Tarot, c’est aussi un état d’esprit
  • Ne pas négliger l’importance de la question
  • Trouver un tirage adapté à son niveau

1 – Pour bien tirer les cartes du Tarot, choisissez le bon jeu

tirer les cartes

La première chose avant d’apprendre à tirer les cartes du Tarot, et cela semble très logique, c’est d’acheter un jeu de Tarot. Le choix du jeu de Tarot peut sembler évident ou très simple. Au regard de ma pratique, je constate qu’il n’en est rien. Bien souvent les personnes achètent un jeu standard, genre Tarot de Marseille des éditions Grimaud, parce qu’il fait partie des jeux les plus connus. Cependant, à mon sens, il n’est sans doute pas le plus facile d’abord. Et je peux en témoigner, car c’est le premier jeu de Tarot que j’ai reçu et au début, il était pour moi très hermétique.

Aussi, il me semble qu’il n’y a pas de bon ou mauvais jeu de Tarot, mais, il faut cependant bien respecter certains critères. A mon sens, le plus important est de choisir un jeu de Tarot qui vous parle. Un jeu qui vous inspire en ce qui concerne son graphisme, sa présentation, sa mise en scène…

Ceci est important, car regarder un jeu que l’on trouve “moche” ou qui comporte des images qui n’évoquent rien pour nous, ne nous permettra pas de faire le travail de base avec les cartes. J’entends par là l’approche intuitive du Tarot. Si vous choisissez un jeu qui ensuite ne vous inspire rien, cela sera bien plus difficile.

Quelques idées de Tarot pour tirer les cartes

Très sommairement ici, j’aimerais vous présenter quelques idées. Les Tarots de type Tarot de Marseille ont la particularité suivante : Les 22 arcanes majeurs sont illustrés par des scènes, des personnages et des symboles… Ce sont les cartes les plus importantes du jeu et celles qui sont le plus fréquemment utilisées. Les autres cartes se présentent sous la forme de série  (coupes, deniers, bâtons, épées) et restent la plupart du temps dans le tiroir.

Vous pouvez aussi acheter deux jeux de Tarot et faire un travail de comparaison entre les deux. Notamment en ce qui concerne la mise en scène, les images et donc la signification de la carte dans l’un et dans l’autre des jeux.

Tirer les cartes des Tarots de Marseille

Le choix des jeux de Tarot de type Marseille est assez important. Je n’en cite que quelques uns ici :

J’ai écrit beaucoup d’articles sur le Tarot de Marseille, sa structure, son intérêt, son histoire. Vous pouvez vous reporter à ces articles pour avoir plus de détail sur ce dernier.

Tirer les cartes du Rider Waite

Les Tarots de type Rider Waite sont des jeux de Tarot mais dans leur version anglo-saxonne

tarot rider waite

Ces Tarots s’inspirent du  Tarot de Waite. Un des avantages du Rider Waite, c’est que le jeu ne présente pas une division marquée entre les arcanes mineurs et les arcanes majeurs. Tous les arcanes sont illustrés. Ils présentent des mises en scènes qui permettent de laisser libre court à l’intuition, l’imagination et à l’interprétation. Ils sont de ce fait à mon sens plus faciles d’abord.

Un des inconvénients est que dans leur illustration, l’auteur s’est parfois éloigné du sens original du Tarot de Marseille. Néanmoins, ce sont de loin les Tarots les plus nombreux et les plus utilisés sur le marché. Il existe un nombre infini de variantes plus ou moins fidèles au message original. Il faut donc bien les observer avant de vous lancer dans leur achat.

  • Je présente régulièrement dans la rubrique, découverte des jeux de Tarot, des Tarots intéressants que je commente. Vous pouvez vous y reporter pour vous faire une idée

Ci-contre le Rider Waite version originale

Llewellyn's Classic TarotUn autre jeu qui facilite beaucoup la lecture est le Tarot Classique. Très similaire au Rider Waite, il a cependant des images plus parlantes. Ci-contre la carte qui m’a fait m’intéresser à ce jeu et l’acheter ensuite.

Il existe aussi d’autres Tarot plus complexes qui incluent d’autres symboles et d’autres informations. A titre d’exemple  : Le Tarot d’Oswald Wirth, le Tarot de Thot d’Aleister Crowley, le Tarot Visconti-Sforza…etc

Il faudra cependant faire attention au message véhiculé par les cartes car en fonction de certaines versions, le message pourra s’éloigner de la base, le Tarot de Marseille, en y incluant des idéologies par exemple. Je développe ce sujet dans cet article : De quelle façon peut-on faire confiance au Tarot ?

La structure du jeu

Ainsi, vous pouvez avoir un jeu de Tarot de Marseille et un jeu de Tarot de type Rider Waite. Tout est permis 🙂

Bien sur, si vous avez décidé d‘utiliser un jeu de Tarot, il faudra vérifier que le jeu qui vous plait comporte bien la structure du jeu de Tarot.

78 cartes composées ainsi :

  • 22 cartes représentant des archétypes universels, qu’on appelle arcanes (ou lames) Majeurs.
  • 40 cartes mineurs symbolisant des concepts, des émotions, des actions (les coupes, les bâtons, les épées et les deniers).
  • 16 Arcanes Mineurs Habillés représentant des personnages ou des facettes de personnalité

Cette structure différencie les jeux de Tarot des Oracles par exemple. Un oracle n’a pas la structure du Tarot. Vous vous aiguillerez donc en fonction de l’intention que vous avez.

Certains Oracles sont très bien, et d’ailleurs j’en utilise comme le Petit Lenormand, la Triade, le Grand Oracle Français ou le Belline… Mais ce ne sont pas des jeux de Tarot, et donc, ils ne s’interprètent pas de la même façon. De plus, les Oracles pourront être plus orientés divination, mais le choix et les thématiques sont très vastes.

2 – Avoir le bon état d’esprit pour tirer les cartes du Tarot

astuces tarot

On pense rarement à cela. Pourtant, avoir un bon état d’esprit pour tirer les cartes du Tarot est indispensableCest à dire qu’il faut chercher le plus possible à être dans un bon environnement. Être dans de bonnes prédispositions pour tirer les cartes.

En effet, si vous n’êtes pas concentré(e) ou si vous vous laissez distraire, vous faites un affront aux cartes en ne les prenant pas au sérieux. Mais bien plus grave, vous vous faites un affront à vous-même en en vous accordant pas quelques minutes de concentration. Cela est nécessaire pour laisser votre inconscient s’exprimer à travers votre jeu de Tarot. Par ailleurs, avoir le bon état d’esprit vous permettra de mieux accéder au message du Tarot.

L’importance d’être centré

En effet, si vous ne faites pas le calme intérieur, vous vous retrouverez parasité par toutes sortes d’émotions, de pensées. Elles vous empêcheront de voir clair. Pour accéder à son inconscient, il faut faire le silence intérieur. Cela passe par la concentration et la focalisation.

Je parle beaucoup de l’alignement, de la concentration, du calme intérieur. Tout cela est nécessaire pour créer un espace intérieur pour accueillir le message des cartes.

On pense souvent que les cartes donnent le message par leur signification. Et que par conséquent, il suffit de se reporter à leur signification pour savoir ce qu’elles veulent exprimer. Mais c’est faux. Sinon, nous pourrions lancer une pièce de monnaie en l’air et obtenir des réponses également.

Il faudra donc chercher à vous rapprocher le plus possible de cet état de calme. Ainsi, toutes les fois que vous déciderez de tirer les cartes du Tarot veillez à faire le silence.

Ce conseil qui semble insignifiant est sans doute un des plus important pour une bonne compréhension du message du Tarot.

Par ailleurs, il est impossible d’apprendre à tirer les cartes du Tarot si vous êtes distrait(e) intérieurement. Cela semble assez logique. Il faut se rendre disponible émotionnellement au message du Tarot

La question, la pierre d’angle du tirage

Apprendre à tirer les cartes du Tarot passe par bien poser la question. Même si cela semble aussi une évidence, je peux vous assurer que ce n’en est pas une. Combien de personnes dans la précipitation, ne prennent pas la peine d’être précises dans leur question. Ensuite, la réponse est aussi floue que la question. Il s’en suit des frustrations, des cartes mal lues parce que décevantes dans leur réponse…etc.

Poser une question, c’est définir clairement ce que vous souhaitez savoir.

Bien souvent,  l’erreur de poser dès le début, des questions qui nous tiennent trop à cœur. D’autres fois, (mais cela va souvent ensemble), on pose parfois des questions dont les réponses si elles ne sont pas ce que nous espérons, peuvent nous faire peur.

Voici quelques exemples de questions dont on a peur de la réponse :

  • Est-ce que mon partenaire va me quitter ? Réponse oui/non 🥶
  • Vais-je retrouver du travail rapidement ? Réponse oui/non 😨
  • Est-ce que je vais rencontrer quelqu’un (si on est seul) ? idem 😓

Si les réponses à ces questions sont négatives, nous pourrons avoir pour réaction soit de refuser la réponse, soit de la changer ou bien encore de l’enjoliver pour qu’elle corresponde plus à nos souhaits. Bien sur, ce ne sera plus le message du tarot et nous aurons l’impression de ne pas savoir tirer les cartes.

Comment faire pour arriver à dépasser ces appréhensions et être plus objectif quand on tire les cartes ?

Bien formuler la question

Formulez la question en une phrase simple pour avoir l’esprit clair par rapport à ce que vous demandez. Cela vous aider à avoir de la sorte une réponse précise et tout aussi claire. Une bonne démarche est de vous demander ce que vous attendez du Tarot. Quelle réponse vous souhaitez avoir ?

Imaginons que vous souhaitez changer de travail, la question la plus logique pourrait être, “Vais-je trouver du travail ?”.

Cependant, cette question ne contient aucune information intéressante pour le Tarot. Elle n’est pas exploitable. Le Tarot vous répondra vaguement oui, ou non.

Il est mieux de chercher à comprendre vos motivations (vos attentes par rapport à ce changement de travail), vos peurs sous-jacentes (pas ne pas trouver de travail, mais au-delà…) et ensuite reformuler votre question de manière à ce qu’elle soit ouverte. De la sorte, le Tarot pourra vous donner des conseils constructifs et même des informations auxquelles vous n’aviez pas pensé.

  • Ce thème constitue un sujet à lui tout seul que j’ai développé dans un de mes articles :  Comment bien pose une question au Tarot de Marseille. Je vous laisse vous y reporter pour avoir toutes les précisions sur les techniques à suivre pour vous inspirer dans vos questions.

Conseil 1 – Changer les questions posées au Tarot

Le premier conseil est donc de ne pas poser des questions de type divination pure qui commence par exemple par  “Est-ce que…” car l’issue est catégorique. Ce type de réponses n’apporte pas forcément quelque chose de constructif à votre situation.

Pour ne pas avoir peur des réponses que le Tarot vous propose dans vos tirages, il est mieux surtout quand on se tire les cartes soi-même de poser les questions sous forme de demande ou de conseil.

Voici quelques exemples, mais vous pouvez agrandir la liste :

  • Que dois-je pour…?
  • Quelle est la meilleure action pour…?
  • Comment agir dans telle situation ?
  • Que dire…etc ?

Ainsi, le Tarot vous donnera la voie la plus adéquate pour transformer votre situation. Et, au cas où vous expliquera ce que vous devez faire si la solution que vous avez envisagé n’est pas la bonne. De cette façon, il y a toujours une porte de sortie. De plus, vous utilisez le Tarot au mieux de ses capacités, celles de conseil.

Conseil 2 – Prendre de la distance avec le Tarot

Une deuxième chose très handicapante quand on se tire les cartes soi-même est que l’on est trop impliqué émotionnellement.

Il faut comprendre que nous vivons tous avec une peur intériorisée. Elle est plus ou moins forte en fonction des personnes. Mais elle est là en chacun de nous, même chez les plus “cool”. Nous portons cela depuis la nuit des temps. Et elle ne demande qu’à être réveillée.

Pour éviter de réveiller nos peurs ancestrales, le mieux est de prendre de la distance par rapport à nous-même et par rapport au Tarot. Ainsi, une bonne technique pourra être de penser que nous nous adressons à une tierce personne. Nous pourrons aussi nous imaginer nous parler à notre double à qui nous voulons beaucoup de bien.

Le fait de ne pas être celui qui  interpréte permettra de rester dans une zone d’observation et donc plus neutre. Cela nous permettra aussi de moins se sentir impliqué émotionnellement dans ce qui est vu et interprété. Il en résultera de meilleurs tirages et des réponses plus justes.

Conseil 3 – Faites des simulations de tirages

Se  tirer les cartes du Tarot ne doit pas forcément être assorti d’une obligation. Vous pouvez tirer les cartes juste comme ça sans que la situation soit réelle. Par exemple poser des questions fictives pour des personnages fictifs. Cela pourra vous aider à mieux comprendre la technique d’interprétation du Tarot.

Bon, il faut reconnaître que ce n’est pas forcément très folichon de faire des tirages pour des personnes qui n’existent pas et en plus sur des situations qui n’existent pas. Mais vous pouvez vous amuser à prendre des personnes connues comme des stars ou des personnes avec qui, vous n’avez aucun lien émotionnel (par exemple, votre voisin, si vous n’avez aucun contact avec lui ou le maire de votre ville ou n’importe quelle personne qui pourra vous servir de cobaye) et faire des tirages pour eux. Comme cela, la situation est moins fictive et vous avez un support dans la réalité.

Tirer les cartes pour les autres

Quand on commence l’apprentissage du tarot, tirer les cartes du Tarot pour les autres peut paraître une montagne. Pourtant, ce ne’st pas si compliqué. Pour tout vous dire, cela peut être même plus facile que de se tirer les cartes pour soi. Et oui, on n’a pas les mêmes enjeux ou implications quand on tire les cartes pour les autres. Par exemple, les peurs ancestrales qui se rapportent à notre personne n’existent plus. Du coup, on est déjà plus détaché.

Bien sur, demeure la peur de se tromper ou de ne pas voir le bon message, mais cela peut être travaillé.

Voici quelques conseils pour vous aider à passer le cap et à tirer les cartes  du Tarot pour les autres

Conseil 1 – Commencer étape par étape

Inutile de se lancer dans des interprétations complexes pour des étrangers si vous ne vous sentez pas sûr de vous. Cela ne vous aidera pas à prendre confiance en vous pour interpréter le tarot. Vous risquez de vous sentir très mal à l’aise, voir de ne plus vouloir renouveler l’expérience.

L’idéal est de commencer à tirer les cartes pour des personnes proches de vous et en qui vous avez une totale confiance. Cela sera plus simple parce que de plus vous connaissez un peu leur situation, leurs préoccupations. Et, cela vous permet d’avoir plus de précisions par rapport à eux. Donc au départ, cela sera rassurant

Conseil 2 – Dire que vous êtes en apprentissage

Le deuxième conseil est de jouer carte sur table. Se tirer les cartes du Tarot pour soi a ses limites. Donc, il faut apprendre en côtoyant d’autres personnes. Mais, inutile de passer pour une personne expérimentée si vous ne l’êtes pas. Cela ne fera que vous stresser en plus en voulant montrer que vous savez et que vous êtes sûr de vous.

L’idéal est de dire tout simplement que vous êtes en apprentissage. Que vous avez besoin de vous entraîner. Ainsi, vous cherchez des personnes qui sont d’accord pour que vous leur tiriez les cartes. Cela marche très bien. Vous pouvez commencer avec vos amis. Puis agrandir le cercle en proposant de le faire pour les amis de vos amis. De cette façon, ils vous recommanderont et cela vous permettra de ne pas arriver sur un terrain totalement inconnu. En plus, vous agrandirez votre expérience et qui plus est, vous élargirez votre zone de confiance de manière indolore.

Enfin, le conseil général, pour tirer les cartes du Tarot

Le plus grand conseil de tous est sans doute de vous entraîner. La meilleure façon de devenir bon est de s’entraîner. Tout le monde n’a pas les mêmes facilités ou les mêmes dons. Mais l’entrainement permet d’arriver à obtenir d’excellents résultats et une parfaite maîtrise de n’importe quelle matière. Le tout est d’avoir suffisamment de discipline pour s’entraîner régulièrement.

L’idéal étant de s’entraîner un peu tous les jours. Bien plus efficace que le fait de s’entraîner beaucoup une fois par semaine par exemple. Il s’agit de pratiquer l’effet cumulé, un peu tous les jours donne plus de résultat que beaucoup de temps en temps.

Débuter avec le bon tirage

Une fois toutes les étapes précédentes réalisées, vous pouvez maintenant passer au tirage du tarot. Il existe de très nombreux tirages de cartes. Des tirages simples et rapides avec 2 ou 3 cartes, comme par exemple le tirage du oui – non qui est ultra rapide mais qui ne répond qu’à cette question ou des tirages plus complexes à 4 cartes ou plus.

L’intérêt de choisir le bon tirage est de savoir adapté sa question au tirage. Mais quand vous débutez, il faut absolument réduire le nombre de cartes. Je vous conseillerais de ne pas dépasser les 3 cartes. Cela vous demandera déjà beaucoup de travail pour comprendre leurs interactions entre elles. De plus. optez pour des tirages avec des positions. Comme cela, vous serez aussi guider vers quelles réponses vous diriger.

Si vous souhaitez ensuite ajouter plus de cartes, et obtenir des précisions à propos de la question posée, un tirage en coupe pourra être un bon début. Il vous permettra d’approfondir les informations mais en contrôlant le nombre de cartes.

Livres et formations sur les tirages du Tarot

tirage en croix

Formation pour Interpréter les tirages, les combinaisons et associations du Tarot

Au sujet de

SAM

Pouvoir aider les personnes à résoudre leur situation et les amener à une amélioration significative est pour moi un plaisir sans cesse renouvelé qui fait que je suis une passionnée de mon métier dont je parle toujours avec beaucoup d’amour.

Abonnez-vous au Chariot