Qu'est-ce qu'une bonne ou mauvaise carte du Tarot ? - Le Tarot de Marseille
Menu Fermer

Qu’est-ce qu’une bonne ou mauvaise carte du Tarot ?

On entend régulièrement la distinction entre bonne ou mauvaise carte du Tarot quand il s’agit de faire des interprétation du Tarot. Pourtant, on apprend que les cartes sont des supports d’énergie et qu’il n’existe pas de bonne ou mauvaise carte du Tarot. En fait, on pourrait dire que le tarot est comme la vie. Il y a des bons moments et des mauvais moments. Les bons moments n’existent que par rapport aux mauvais et vice versa.

Il est donc impossible de pouvoir valoriser quelque chose s’il n’y a que des bons moments. Cela me fait penser d’ailleurs à l’Oracle des rebelles. Un très bel oracle, d’excellente carte mais toutes avec une vision très positive. Certes, cela donne une vision du monde fort agréable mais elles ne permet pas forcément de mesurer toute l’ampleur de la vie en 3D. Néanmoins, quand on a envie de se faire du bien et de prendre un dose d’énergie à 100 % positive, ce sont d’excellentes cartes.

Si vous montrez la carte de l’Arcane Sans Nom à une personne sans doute, vous avez déjà constaté que très souvent, l’expression de son visage change. D’ailleurs, j’ai une amie qui me dit toujours,”Non, je ne veux pas que tu me tires les cartes parce que je ne veux pas voir la carte avec la faux!”. À l’inverse lorsque l’on tire le Soleil les personnes sont généralement très contentes.

Les images du tarot sont très fortes et très puissantes. Elles véhiculent en elles un flot d’énergie qui capte immédiatement l’attention. C’est pour cela que l’on comprend très vite ce qu’il y a derrière les scènes représentées.

Par exemple, l’image de la Maison Dieu, du Diable ou encore du Pendu, de l’Arcane sans Nom nous font immédiatement penser que ces cartes sont négatives. Alors que les images du Soleil, de l’Étoile, la Force, le Monde nous décrivent des scènes positives et nous amènerons apercevoir ces cartes comme bonnes.

 

Téléchargez votre guide gratuit 25 idées de tirages pour ne jamais être à court d’idées !

Bonne ou mauvaise carte du Tarot ?

La première chose qu’il faut comprendre, c’est que les images en elles-mêmes créent pas du bon ou du mauvais. Tout simplement, elles passent à travers le prisme de notre perception. Elles traversent le filtre de notre compréhension. Elles se connectent à notre carte mentale. Nous percevons donc les images du Tarot sous la forme de bonne ou mauvaise carte du Tarot.

D’ailleurs il y a des personnes qui ne supportent pas certaines cartes et d’autres qui les acceptent parfaitement. Il arrive souvent que l’Hermite soit aimé ou radicalement détesté.

Notre première réaction peut être de penser qu’une bonne ou mauvaise carte du Tarot est figée parce que ce que l’on voit dans l’image nous tourmente. En fait, c’est justement par l’image nous renvoie vers des choses qui nous font peur, ou mal ou vers des expériences… que nous l’interprétons comme mauvaise. Il faut arriver à dépasser ce stade pour aller au-delà. Plus en profondeur dans la carte et explorer tous ses côtés.

Les méditations du Tarot sont un excellent outil pour arriver à accéder au sens profond de la carte au-delà des sentiers battus. Une des méditations sans doute les plus édifiantes est celle de la Méditation de la Maison Dieu. Cette méditation nous fait prendre conscience de la division qui existe entre nous et nous amène à la réunification afin de se sentir en paix. Apaiser la peur de la division. La méditation avec la Lune nous ramène à la source et procure une sensation d’apaisement et l’Hermite nous coupe des éléments douloureux du passé. Quand à la méditation de l’Arcane sans Nom, elle est plutôt joyeuse et nous invite à la joie de la transformation et du renouveau.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le programme des méditations du Tarot

Qui plus est, chaque carte du tarot à une part d’ombre et une part de lumière. Cela veut dire que tout comme nous, humains, chaque carte est à la fois positive et négative.

Je lisais un article dernièrement dans une revue de psychologie parlant des expériences qui ont été faites sur des personnes “dites gentilles”, mises dans des situations particulières et comment celles-ci avait évolué. Il s’agissait d’une expérience faites par Philippe Zimbardo ou l’expérimentateur à proposer à des étudiants qui connaissaient dès le début de l’expérience, la finalité de l’exercice, de recréer une situation carcérale. Il y avait donc des gardiens et des prisonniers. Ces étudiants avaient été choisis comme étant des personnes dites sans problèmes et n’ayant aucun n’instinct de violence ou d’agressivité. Il est apparu que mise en situation après seulement le deuxième jour de l’expérience chacun est rentré dans le rôle de son personnage et à montré son côté sombre. L’expérience a pris de telles proportions qu’il a fallu arrêter l’expérience après quelques jours. Une fois débriefées les participants ont été choqués par leurs propres comportements.

Les cartes montrent exactement la même chose. Prenez par exemple la carte du Diable. carte dite, mauvaise carte du Tarot. Cette carte montre l’attachement, le fait de dominer par la division. Cette carte montre donc les chaînes que l’on peut se construire soi-même ou la méchanceté dont on peut être l’auteur. Mais elle montre aussi le côté excitant de la vie, la vitalité ou encore l’attirance qui peut y avoir entre deux personnes.

En fait, les cartes du tarot représentent la vie en elle-même. Il y a toujours des choses bonnes qui nous arrivent mais il y a aussi des choses moins bonnes. Par exemple, on rêve d’avoir un super travail bien rémunéré mais pour avoir ce super travail, il se trouve qu’il faut faire un certain nombre de sacrifices. Ou alors nous faisons l’expérience d’une situation catastrophique vraiment désagréable mais de cette situation arrive de bonnes choses.

Une autre façon de regarder la bonne ou mauvaise carte du Tarot, c’est de comprendre l’énergie qu’elle transporte. Si nous prenons trop ou pas assez d’énergie de la carte dans notre vie, on peut facilement transformer une bonne carte en une carte négative.

Par exemple la carte du Soleil, la carte la plus positive du jeu selon certains C’est essentiellement une carte dite positive, mais que se passe-t-il si l’énergie de la carte devient excessive ? Faites l’expérience de rester sur la plage en plein soleil, huit heures d’affilées et vous aurez la réponse.  Les rayons du soleil en trop grandes quantités brûlent. De même, la chaleur du Soleil est faite pour réchauffer, mais elle va de l’intérieur vers l’extérieur. C’est une énergie de don et d’amour. Mais si on fait le processus inverse et qu’on tourne l’énergie de la carte vers soi, on inverse le processus.  On pourra alors parler de comportement égocentrique et d’orgueil… Si les rayons sont trop faibles, c’est à dire que l’énergie n’est pas suffisante, on pourra dire que la personne ne se sent pas mise en valeur, elle ne brille pas…etc.

Quand les cartes inversent ce qu’on pense d’elles

En général, les tirages prennent toujours en compte le côté positif et négatif de la vie à travers leurs positions. Cela va donc inclure les forces et les faiblesses, les avantages et les inconvénients, les opportunités et les obstacles ou encore le pour et le contre comme on peut le trouver dans le tirage en coupe, le tirage en croix, ou même les tirages en ligne.

Téléchargez votre guide gratuit 25 idées de tirages pour ne jamais être à court d’idées !

Mais dans les positions, on peut parfois rencontrer des défis. C’est à dire que ce glissent malicieusement une mauvaise carte du Tarot dans une position “en pour” ou l’inverse. Comment interpréter alors cette carte ?

Admettons que vous interrogiez le Tarot au sujet de votre nouvelle relation en demandant les points forts et les points faibles de cette relation qui est en train d’éclore. Imaginons que vous sortiez La Maison Dieu dans les points forts et le Soleil dans les points faibles… Si nous ne voyons que des bonnes et des mauvaises cartes dans le tarot dans ce type de tirage, nous allons être perplexe parce qu’il est impossible d’arriver à les comprendre ou bien l’interprétation sera totalement dichotomique.

Pour vous aider à y voir plus claire et ne pas vous focaliser sur la mauvaise carte du Tarot, je vous propose 3 conseils

Trois solutions pour une interprétation équilibrée du tarot.

Voici ici trois conseils qui vous permettront de pouvoir interpréter les tirages de manière à ce que vous ne soyez pas conditionné(e) par le fait qu’une carte est négative ou positive.

1 – Ne pas penser qu’il y a une bonne ou mauvaise carte du Tarot

Vous l’aurez sans doute compris, il n’y a pas de mauvaise carte du Tarot et a fortiori de bonne non plus. Chaque carte a un côté clair et un coté sombre. Elles ont toute leurs défauts (tout aussi nombreux) et leurs qualités. Quand vous commencez à abandonner l’idée que vous devez créer une dichotomie et qualifier les cartes, vous allez laisser vous ouvrir la porte à d’autres opportunités d’interprétations.

2 –  Ne jamais faire de suppositions

Par exemple, vous interrogez le tarot au sujet de votre relation.

  • Dans la position de la carte qui représente  vous sortez la carte du deux de coupe.

Pour comprendre l’interprétation du deux de coupe, lire l’article :

  • dans la position  relation vous sortez l ‘Arcane sans Nom

Vous qui souhaitez cette relation et cela est difficile pour vous d’accepter l’Arcane sans Nom. Mais vous ne savez pas ce que peut être cette relation ?  Vous ne savez pas si elle peut être bonne ou mauvaise pour vous. Il est possible que vous souhaitiez très fort cette relation mais qu’il apparaissent par la suite que la relation en soit pas appropriée pour vous. Cela veut dire que l’Arcane sans Nom qui semble balancer une douche froide n’est pas forcement une mauvaise carte du Tarot. Les développement s’avéreront peut être bien meilleurs que vous  ne le pensez même si sur le moment vous n’êtes pas d’accord.

Admettons maintenant que vous ayez sorti le Diable avec la Maison Dieu pour votre relation…Cette association fait état de colères possible. Il risque donc d’y avoir de fortes disputes, les assiettes vont peut être même valser. Mais de la même façon, on peut pas non plus prédire que la relation est mauvaise parce qu’il y a des disputes. Il est parfois nécessaire de mettre les choses au point. Les arguments peuvent parfois permettre à la relation de s’assainir et d’aider à mieux se comprendre.

On ne peut pas toujours considérer qu’une carte en particulier est une bonne ou mauvaise carte du Tarot. Elles ne font que véhiculer une énergie positive ou négative dans la vie d’une personne en fonction de la situation et des circonstances. Le Diable peut être très désirable pour certaines personnes qui aiment justement ce type de vie et le Pape apparaître comme un vieux grincheux plein de principes.

3 –  Explorer le côté sombre et clair de chaque carte

Amusez-vous à transformer les cartes que vous jugez négatives et à les mettre dans des positions positives dans vos tirage. Et penser maintenant, comment est-ce que cette carte va fonctionner pour moi dans un mode positif ?

Faites la même chose pour une carte positive dans une position “en contre”. Pensez à qu’est-ce qui peut se passer si toute cette énergie positive commence à déborder et être en excès. En quoi peut-elle finir par être mauvaise ?

4 – Toujours regarder le bon coté

Admettons par exemple que vous tirez l’Hermite comme une opportunité. Première réaction ? Comment est-ce que la pauvreté, la frugalité peut-elle être une opportunité ? Et bien cela dépend des situations. Essayez de considérer comme quelque chose qui a l’air négatif au départ peut-être finalement quelque chose de positif mais déguisé.

Et à l’inverse considérez que chaque fois qu’il y a quelque chose de négatif il y a aussi quelque chose de positif. Par exemple la Roue de Fortune ne fait que continuellement tourner. Un coup positif, un coup négatif, un coup neutre…