L'alchimie au regard du tarot de Marseille
Menu Fermer

L’alchimie au regard du tarot de Marseille

Les Alchimistes sont des magiciens au sens le plus profond du terme. L’Alchimie est une discipline à la fois magique et scientifique. L’Alchimie s’intéresse particulièrement à la transformation de la matière et à la transmutation. C’était d’ailleurs le but principal des alchimistes du Moyen Ages souvent accusé de jouer avec la magie (et le diable) qui expérimentaient sur la façon de changer le plomb en or, en argent ou la formule de l’Élixir de vie qui permettrait de guérir tout et d’atteindre l’immortalité. Ce sont des personnes rendues célèbres par les récits du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde à travers les aventures de Merlin l’enchanteur.

Il y a toujours eu des enchanteurs. C’était des hommes érudits qui connaissaient et respectaient les éléments, les forces, la philosophie, la beauté et tout ce qui existe dans l’univers.

Même si cela peut paraître étonnant au départ, le Tarot à des racines dans l’alchimie. Elle ne sont pas directes, mais Jung a créer la liaison entre tous les courants et philosophie révélant les profondeurs de l’être.

Jung fit mettre à jour notamment avec la collaboration de Marie Louise Franz, des textes anciens portant sur l’alchimie.

Il découvrit un texte « Le secret de la Fleur d’Or » qui lui fit changer totalement de perspective dans sa pratique.

Les fondements de l’Alchimie

Selon les fondements de l’Alchimie, la terre, l’eau, le feu et l’air sont les 4 éléments de base de toute matière. Le tarot reprend ses 4 éléments à travers les coupes, les épées, les deniers et les bâtons. Selon les Alchimistes, ces éléments pouvaient être caractérisés selon leur nature, sec, froid, humide, chaud… En changeant leurs caractéristiques, on pouvait changer leur nature.

Pour eux aussi toute chose était vivante que soit les pierres, les métaux, le bois. Ils pensaient que les métaux vivants, aspiraient aussi par leur évolution à devenir plus pur. De là, les expériences pour changer le plomb en or ou en argent. Ce que les Alchimistes appelaient l’or et l’argent ne semble pas correspondre à ces métaux imparfaits que nous utilisons en tant que monnaie. Pour eux, bien souvent, ils les désignaient par le soufre pour l’or et le mercure pour l’argent.

Le secret des alchimistes

Il est bien connu que les alchimistes voulaient changer le plomb en or. Pour Jung, il y avait dans cette pratique une clé cachée de la connaissance spirituelle. C’est à dire que la transmutation de la matière tout comme la connaissance spirituelle engage un processus de transmutation intérieure.

L’archimie n’existe pas seulement depuis le Moyen Age mais depuis bien plus longtemps. En effet, celle-ci remonte à plus de 4000 ans avant JC et est connue de tous les coins du monde ; Chine, Égypte Ancienne, Europe (à travers l’Espagne), Grèce Antique…

Ainsi l’alchimie que l’on peut aussi comprendre comme l’ancêtre de notre chimie moderne est aussi bien plus que cela, elle est la genèse de la « psychologie des profondeurs » (Jung est l’inventeur de cette expression).

L’alchimie et le Tarot

(Nous pourrons noter que ce sont aussi les initiales que nous retrouvons sur le char de l’arcane du chariot : SM. Ces initiales correspondent au soufre et au mercure. Ce symbole apparait dans la version de l’ancien tarot de Marseille des éditions grimaud mais semble avoir disparu dans d’autres éditions.)

D’ailleurs cette expérience que l’on a souvent prise au premier degré recoupe bien plus. Elle revêt aussi un aspect métaphorique et philosophique. En effet, pour les Alchimistes, la nature et tout ce qu’elle contient est dépositaire de l’étincelle divine. Donc le souffle de vie qui partait lorsque le corps disparaissait.

Nous pensons aujourd’hui qu’il n’est pas possible de changer le plomb en or du moins avec nos connaissances actuelles, cela est peut-être vrai d’un point de vue chimique mais faux d’un point de vue philosophique. Nous le faisons déjà et certaines personnes le font tous les jours.

La recherche de la pierre philosophale

La recherche de la pierre philosophale et de l’élixir de longue vie n’est pas seulement une quête chimiste, c’est aussi une quête philosophique sur la connaissance de la vie…

Les alchimistes, du moins les plus érudits, cherchaient à connaître le secret de la matière et celui de la vie. Dès lors on peut dire qu’il existait 2 catégories d’alchimistes, les érudits, ceux qui avaient compris que leur quête était celle de la connaissance profonde, de comprendre l’individuation du soi et du moi en toute liberté et sans attaches religieuse. Et ceux qui tentaient simplement de transformer le plomb en or, c’est-à-dire qui étaient plus attachés à la matière.

Pour Jung l’alchimie comporte un processus spirituel et philosophique. Transformer le plomb en or, selon lui, c’est libérer l’image du soi divin du chaos d’indifférenciée de l’inconscient humain.

Le voyage Alchimique du Bateleur

Le voyage du jeune Bateleur à travers le voyage du tarot est celle de la quête de l’alchimiste. A travers les différentes étapes, le Bateleur va entrer dans un processus complexe de libération du soi, de révélation de la psyché en passant par toutes les étapes viles et divines. Ce voyage est un voyage de connaissance qui va lui révéler toutes les parties de son côté obscure, la connaissance ultime de son essence. Le Tarot transcende les interdits – l’interdiction des alchimistes condamnés par l’église comme utilisant une science diabolique. Il permet de continuer ce travail de recherche sous le couvert d’un jeu de cartes.

De la même manière qu’il existait des alchimistes qui englobaient la dimension philosophique et psychologique dans le processus de leur travail et des alchimistes qui ne faisaient que travailler sur la matière, il y aura des tarologues qui reprendront le travail des alchimistes de manière philosophique et continueront à réfléchir au secret de la connaissance de soi en utilisant le Tarot et d’autre qui l’utiliseront à des fins plus matérielles, voir même de divination. Ainsi la boucle est bouclée.

Le Tarot donne tout comme l’alchimie accès à la connaissance du bien et du mal, cette connaissance nécessaire comme disait Jung « Le mal doit être pris en compte de la même manière que le bien car tous les deux font partie du phénomène clair-obscur de la vie. Il n’existe pas de bien qui ne puisse produire du mal et pas de mal d’où ne puisse sortir du bien. »

Le refoulement et l’oubli du mal crée des dysfonctionnements dans le fonctionnement de l’être. Le tarot permet aussi de voir ce qui est oublié et de chercher à comprendre ces dysfonctionnements.

 

Les œuvres de l’alchimie

Le bateleur démarre son périple alors qu’il est dans ce que l’on pourrait appeler l’œuvre au noir. C’est la phase initiatique ou celle qui correspond à la matière brut mais féconde, c’est aussi celle de l’élément terre, fertile mais brute.

Suis ensuite, l’œuvre au jaune. Cette étape est une étape de transition, un passage qui permet de prendre conscience de la réalité de la matière. C’est l’amorce de la transformation de la matière à travers l’intuition.

Succède alors l’œuvre au blanc, la phase de transformation. C’est à ce moment-là que la matière se laisse pénétrer par l’esprit et qu’il est possible d’effectuer le travail de transformation en profondeur. Elle est associée à l’élément air et permet le passage à quelque chose de plus grand, de plus pur.

L’œuvre au rouge qui permet à l’énergie de se structurer et de s’organiser pour donner naissance à une forme évoluée et dynamique. C’est l’élément eau qui allié aux autres éléments donnent la vie. L’eau est source de fécondité. Ainsi après les passages de purification, arrivent les étapes de (re)naissance et enfin la dernière étape est celle de l’or philosophique. La réalisation suprême. La quintessence, c’est-à-dire le chiffre 5 qui la synthèse des 4 précédentes et qui représente l’aboutissement ou la matière se réalise pour devenir conscience ou encore lumière tout en comprenant sa condition d’homme.

La physique quantique comme élément fédérateur

Les découvertes faites par la physique quantique ont permis de rallier l’esprit et la matière et de mieux comprendre le travail des alchimistes. Ainsi, suivant la physique quantique, la matière et l’esprit ne sont que deux faces de la vie… Pour les alchimistes, le monde unifié. Ainsi, depuis des siècle l’être humain s’interroge sans savoir, et telle une fourmi étape par étape perce petit à petit le mystère de la vie, de la matière et de l’esprit.
Ces dernières années des progrès immenses ont été faits en physique quantique. Chaque pas aujourd’hui est décuplé, plus le savoir est important, plus les possibilités d’avancer vite sont multipliés.

Quant à nous à notre échelle personnelle, nous avons un formidable outil pour nous aider à avancer dans le chemin de la connaissance.

 

 

Posted in Pratique du Tarot

Bad Behavior has blocked 910 access attempts in the last 7 days.