alchimie

L’alchimie au regard du tarot de Marseille

Les Alchimistes sont des magiciens au sens le plus profond du terme. L’Alchimie est une discipline à la fois magique et scientifique. L’Alchimie s’intéresse particulièrement à la transformation de la matière et à la transmutation. C’était d’ailleurs le but principal des alchimistes du Moyen Ages souvent accusé de jouer avec la magie (et le diable) qui expérimentaient sur la façon de changer le plomb en or, en argent ou la formule de l’Élixir de vie qui permettrait de guérir tout et d’atteindre l’immortalité. Ce sont des personnes rendues célèbres par les récits du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde à travers les aventures de Merlin l’enchanteur.

Il y a toujours eu des enchanteurs. C’était des hommes érudits qui connaissaient et respectaient les éléments, les forces, la philosophie, la beauté et tout ce qui existe dans l’univers.

Les fondement de l'Alchimie

Selon les fondements de l’Alchimie, la terre, l’eau, le feu et l’air sont les 4 éléments de base de toute matière. Le tarot reprend ses 4 éléments à travers les coupes, les épées, les deniers et les bâtons. Selon les Alchimistes, ces éléments pouvaient être caractérisés selon leur nature, sec, froid, humide, chaud… En changeant leurs caractéristiques, on pouvait changer leur nature.

Pour eux aussi toute chose était vivante que soit les pierres, les métaux, le bois. Ils pensaient que les métaux vivants, aspiraient aussi par leur évolution à devenir plus pur. De là, les expériences pour changer le plomb en or ou en argent. Ce que les Alchimistes appelaient l’or et l’argent ne semble pas correspondre à ces métaux imparfaits que nous utilisons en tant que monnaie. Pour eux, bien souvent, ils les désignaient par le soufre pour l’or et le mercure pour l’argent.

(Nous pourrons noter que ce sont aussi les initiales que nous retrouvons sur le char de l’arcane du chariot : SM. Ces initiales correspondent au soufre et au mercure. Ce symbole apparait dans la version de l’ancien tarot de Marseille des éditions grimaud mais semble avoir disparu dans d’autres éditions.)

D’ailleurs cette expérience que l’on a souvent prise au premier degré recoupe bien plus. Elle revêt aussi un aspect métaphorique et philosophique. En effet, pour les Alchimistes, la nature et tout ce qu’elle contient est dépositaire de l’étincelle divine. Donc le souffle de vie qui partait lorsque le corps disparaissait.

Nous pensons aujourd’hui qu’il n’est pas possible de changer le plomb en or du moins avec nos connaissances actuelles, cela est peut-être vrai d’un point de vue chimique mais faux d’un point de vue philosophique. Nous le faisons déjà et certaines personnes le font tous les jours.

Le voyage Alchimique du Bateleur

Le tarot à travers le voyage du Bateleur, nous en donne un bon exemple. Nous avons ici un parfait symbole de l’Alchimie. Ce voyage consiste justement en transformer le plomb en or, c’est-à-dire en objet de quintessence – lié au chiffre 5 qui en Alchimie est l’or philosophique).

Le voyage du Bateleur est bien une transformation du plomb en or, une forme de transmutation de l’être qui petit à petit à travers son périple va se nettoyer de ses impuretés, prendre conscience de son existence et se transformer en un être de lumière.

Le bateleur démarre son périple alors qu’il est dans ce que l’on pourrait appeler l’œuvre au noir. C’est la phase initiatique ou celle qui correspond à la matière brut mais féconde, c’est aussi celle de l’élément terre, fertile mais brute.

Suis ensuite, l’œuvre au jaune. Cette étape est une étape de transition, un passage qui permet de prendre conscience de la réalité de la matière. C’est l’amorce de la transformation de la matière à travers l’intuition.

Succède alors l’œuvre au blanc, la phase de transformation. C’est à ce moment-là que la matière se laisse pénétrer par l’esprit et qu’il est possible d’effectuer le travail de transformation en profondeur. Elle est associée à l’élément air et permet le passage à quelque chose de plus grand, de plus pur.

L’œuvre au rouge qui permet à l’énergie de se structurer et de s’organiser pour donner naissance à une forme évoluée et dynamique. C’est l’élément eau qui allié aux autres éléments donnent la vie. L’eau est source de fécondité. Ainsi après les passages de purification, arrivent les étapes de (re)naissance et enfin la dernière étape est celle de l’or philosophique. La réalisation suprême. La quintessence, c’est-à-dire le chiffre 5 qui la synthèse des 4 précédentes et qui représente l’aboutissement ou la matière se réalise pour devenir conscience ou encore lumière tout en comprenant sa condition d’homme.

Vous aimez ce site ! Inscrivez-vous et recevez en avant première les articles, des conseils, des vidéos...

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à partager...

 

 

Partagez ;) !
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *